La géolocalisation : utile pour l’avenir de votre entreprise ?

Print Friendly, PDF & Email

geolocalisationImaginez que vous cherchez de l’information liée à un bâtiment, à un restaurant ou à un commerce dans une rue ou une région spécifique. Imaginez que vous ouvrez sur votre ordinateur une carte du genre Google Earth. Vous zoomez jusqu’à l’endroit choisi. Vous cliquez sur le bâtiment ou la région et dès lors, vous avez un menu défilant sur une partie de votre écran vous permettant de lister toute la documentation. A ce moment-là, il vous suffit de cliquer sur le document choisi et vous serez relié au pdf, jpg, etc.  Magique, non ?

Ces dizaines, voire ces centaines d’informations sont très souvent gérées par des Systèmes d’Informations Géographiques (SIG ou GIS en anglais).

Nous sommes allés à la rencontre de David Beni, fondateur d’Arx iT, société de services informatiques spécialisée dans la géolocalisation. Arx iT est implantée à Genève, Paris et Lyon. Fondée en 2001, elle compte 20 collaborateurs. Son cœur de métier est de conseiller et d’aider les entreprises à la mise en place de systèmes de géolocalisation ou de solutions mobiles.

David Beni est ingénieur en informatique, diplômé de l’EPFL. Lors de ses études, il s’est trouvé confronté à des problématiques d’analyse et de représentation de l’information sous forme cartographique. Il estime que cela fut pour lui une opportunité et une chance.

Vous utilisez déjà sûrement des données géolocalisées dans votre vie de tous les jours. Peut-être connaissez-vous des applications qu’Arx iT a développées ? Par exemple, nous pouvons citer le site d’info mobilité sur l’état du trafic à Genève, « Chez mon fermier » qui fait la promotion des produits du terroir ou encore des apps mobiles iOs / Android pour découvrir toutes les données du territoire de Genève.

InfomobiliteDavid Beni nous explique qu’il y a une quinzaine d’années, la géolocalisation était principalement la chasse gardée des géomètres ou des géographes. Les personnes concernées par ces techniques étaient extrêmement ciblées et pour des applications professionnelles uniquement (par exemple des géophysiciens et des géologues dans le domaine pétrolier). Dès 2005, l’arrivée de Google maps est venu bouleverser tout l’écosystème en popularisant la cartographie interactive en la rendant simple, ludique et incontournable grâce aux techniques informatiques ; la géo-informatique venait de naître avec son lot de données géographiques à gérer.

Collecter, organiser et homogénéiser toutes ces données spatiales est l’un des grands défis de la géo-informatique. Stocker de grandes quantités d’informations pour pouvoir les analyser et les extraire très facilement sont quelquefois des étapes difficiles pour certaines entreprises. Nous vivons dans un monde où la donnée est partout. David Beni et son équipe sont parfois confrontés à des entreprises possédant une mine d’or de données, mais éparpillées dans plusieurs départements, dupliquées et/ou non maîtrisées. Or, les données font partie du capital de l’entreprise.

iOS Simulator Screen shot 23 Jun 2014 8 47 38Arx iT développe et installe des solutions personnalisées pour une clientèle aussi diverse que le CICR, les TPG ou encore Nespresso. Ces organisations ont des besoins très différents et utilisent naturellement les données géolocalisées de manière diamétralement différente. Pour le CICR, par exemple, la donnée géographique est utilisée et valorisée pour mieux gérer les moyens humains et matériels dans le monde entier. Pour les TPG, l’exploitation de la donnée géographique est quasiment généralisée : marketing, exploitation des lignes de transport, information aux voyageurs…

L’utilisation de données géolocalisées peut également être considérée comme une intrusion dans la sphère privée, mais peut aussi sauver des vies. Des applications sur smartphone peuvent traiter de données aussi diverses que la localisation de vos amis ou l’indication de votre position à des secouristes. Une personne ayant une maladie et devant rester sous surveillance pourrait porter un bracelet géolocalisé avec un périmètre de protection à ne pas franchir. Si ce malade sort du périmètre, une alarme se déclenche et avertit ainsi le personnel médical du danger qu’encourt le patient. A chacun de se faire son opinion sur ces outils et leur intrusion ou non dans la vie privée.

Les principaux profils métiers demandés pour mener à bien des projets de géolocalisation, selon le directeur d’Arx iT, sont surtout des informaticiens, des chefs de projet pour animer les projets auprès des clients, des géomaticiens ou des spécialistes de la donnée (en anglais Geo ou Data scientists) afin de traiter la donnée spatiale et de la représenter sous forme cartographique.

La sémiologie ou l’art de rendre lisible une carte est aussi importante que nécessaire. Le « data scientist » doit avoir la double compétence de l’infographie et de la géomatique, mais aussi pouvoir assurer le contrôle qualité en maîtrisant la donnée.

En conclusion, nous utilisons dans nos vies privées et professionnelles, de plus en plus et au quotidien, des applications avec de l’information géolocalisée. Les entreprises devront s’adapter à toutes ses nouvelles technologies et à la gestion de cette masse d’informations. Le data management a encore un bel avenir !

Photo credit :

matrioshka via shutterstock.com

Accueil

PHotEnregistrer

Comments

  1. Renaud Goudal

    Article intéressant et bien fait. Yes!! C’est vrai qu’on n’imagine pas forcément tous les domaines impliquant la géolocalisation. Et puis j’ai appris un sens au mot “sémiologie” que je ne connaissais pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.