Petit guide des assurances sociales – Volume 2 : l’AVS

Print Friendly, PDF & Email

AVS assurances sociales

Dans la suite de notre série sur les assurances sociales, cette semaine, nous allons vous expliquer en quoi consiste l’AVS, soit l’assurance-vieillesse et survivants.

 

L’AVS : qu’est-ce que c’est ?

C’est le premier pilier de votre plan de prévoyance. Pilier, vous dites ? Oui, c’est un concept très suisse. En Suisse, la retraite est scindée en plusieurs parties régies toutes par des lois différentes.

Le premier pilier est l’AVS. Celle-ci est fondée sur un principe de solidarité dans la cotisation. En effet, tout le monde y cotise. La cotisation est définie par votre salaire (brut) et la charge est partagée entre l’employé et l’employeur, chacun pour une part égale.

Par contre, la hauteur de votre rente AVS n’est pas fonction de vos cotisations et de vos revenus. Si vous cotisez à l’AVS toute votre période d’activité professionnelle, vous toucherez la rente maximale (actuellement 2370 CHF pour la rente individuelle). Vous trouvez d’autres informations sur les rentes de l’AVS ici.

Nous aborderons plus en détails le deuxième et le troisième pilier dans notre prochain article.

 

D’où provient le financement de l’AVS ?

D’une part, les cotisations des salariés et des indépendants financent l’AVS, et d’autre part, comme nous l’avons déjà vu dans notre volet concernant l’AI, l’État assainit les comptes de l’AVS.

 

Qui gère les avoirs ?

Ce sont les caisses de compensation qui sont cantonales qui collectent et gèrent les avoirs pour chacun de ses membres.

Qu’est-ce que le numéro AVS ?

Comme dans beaucoup de pays, chaque citoyen est identifié par un numéro unique. En Suisse, c’est le numéro AVS qui vous suivra dès votre naissance (ou arrivée en Suisse) jusqu’à votre mort.

 

Sources :

https://www.ahv-iv.ch/fr/Assurances-sociales/Assurance-vieillesse-et-survivants-AVS

Photo credit : Frantisek Krejci de Pixabay

Ivan Matovic Ivan Matovic

Au bénéfice d’une expérience de plus de 14 ans dans le domaine de la gestion financière, la gestion des risques, le contrôle interne et le reporting. Durant ces dernières années j'ai eu la chance d’acquérir la connaissance du fonctionnement de tous les départements constituant une société d'assurance en suisse : souscription, gestion des sinistres, gestion des programmes de réassurance, et le monitoring de l'évolution du cadre législatif.

Mon domaine d'expertise applicable à n'importe quel industrie reste la gestion des risques, gestion financière et le contrôle interne. Parfaitement trilingue anglais, français et serbe avec des connaissances de base de l'italien, ouvert d'esprit, à l'écoute des personnes, diplomate et orienté résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.