Avoir de la répartie : une arme contre le harcèlement

Print Friendly, PDF & Email

Techniques et conseils pour faire face à sept situations difficiles…
Le langage est une arme effective contre le harcèlement, faut-il encore savoir l’utiliser à bon escient. Pour désamorcer ce qui peut devenir une spirale infernale, mieux vaut faire preuve d’une confiance en soi inébranlable, et surtout dénuée de toute agressivité pour ne pas faire le jeu de son adversaire.

Marie-José Gava est l’auteur de « Harcèlement moral, comment s’en sortir ? » et a créé le site www.placedelamediation.com où des experts en risques proposent conseils, formations et assistance juridique aux particuliers et aux employeurs. Elle livre ci-après quelques astuces pour faire face à sept situations difficiles, ou comment réagir face aux :

1/ Questions embarrassantes:
Laissez-vous le temps de la réflexion. Au lieu de dire ”Je ne sais pas” préférez la réponse ”Je n’ai pas encore la vision clair sur cette nouvelle organisation des services…” . Autre tactique: repérez ” l’élément” faible dans la question et reformulez les propos de votre adversaire comme bon vous semble , mais sans agressivité.
La règle d’or : apparaitre indifférent, sans ironie, sans humeur.

2/ Consignes contradictoires:
Si votre supérieur vous met la pression mais se contredit en permanence sur les priorités, demandez-lui de formuler ses attentes avec précision et, de préférence, par écrit.

3/ Ordres péremptoires:
Restez diplomatique mais sachez doser vos refus. L’attitude qui consiste à dire oui à tout n’est pas un remède contre le harcèlement, loin de là. N’en devenez pas rebelle pour autant!

4/ Alternance de critiques et de félicitations:
La ”double contrainte” est la technique favorite des manipulateurs. Elle consiste à passer des reproches aux félicitations en permanence. Saisissez la première opportunité et demander à votre présumé harceleur de clarifier ses intentions.

5/Critiques incessantes:
Les critiques injustifiées sont aussi une arme répandue : adoptez une attitude rigoureuse, respirez profondément, restez stable physiquement en regardant votre interlocuteur droit dans les yeux. Invitez votre interlocuteur à rester sur le vrai sujet du débat et surtout maintenez les objectifs.

6/ Attaques personnelles:
Au travail, on doit être évalué sur ses résultats et non pas jugé sur son apparence physique, son caractère ou sa façon de s’habiller ou de s’exprimer… Remettez l’église au milieu du village et demandez quel est le lien entre votre embonpoint et vos performances de comptable…

7/ Petites humiliations:
Faites cesser cette attitude au plus vite possible, sinon vous aller tout droit vers l’escalade et l’enfer au quotidien. Pour le coup soyez très ferme.
#LINK: Cliquez ici pour lire l’article entier (article disponible en anglais)

Words can really be louder than actions

Whether from a superior or from a colleague, it is very important to address work harassment before it becomes entrenched.

Marie-José Gava is the creator of a website (www.placedelamediation.com) which employs social psychologists to provide advice, training and legal assistance to employees and employers. Here, she gives advice on what to do in seven different difficult situations:

1/ Embarrassing questions
Give yourself time to think of a response. Instead of saying, “I have no idea about the future of this organisation”, try “It is still too early for me to have a clear view of how these changes will affect the organisation”. Other responses include focussing on what seems the easiest part of the question to answer; rephrasing the question to your advantage; and avoiding yes or no answers by using phrases such as, “I do not know if…but what is certain is that…”

2/ Contradictory instructions
If your supervisor contradicts himself, constantly changes your priorities and fails to give you clear instructions, ask for clarification as soon as you can – if possible, in writing.

3/ Orders which must be obeyed
Although you should avoid being a ‘yes man’ at any cost, the same can be said for a point-blank refusal. Instead, a ‘diplomatic yes’ to give your qualified agreement to something can show that you are not a walkover.

4/ Alternating criticism and congratulations
If you receive praise for a job well done one minute and then criticism for the same task the next, take the first opportunity you can to ask your critic directly what it is that they are trying to achieve.

5/ Incessant criticism
Continual, perhaps unjustified criticism can be dealt with by taking a deep breath, thanking the person for bringing up the subject and then suggesting a solution to the problem. Techniques include:
Looking the other person in the eye and waiting for them to justify their criticism
Ensuring the other person sticks to objective arguments and the subject under debate
Repeating your message as calmly as possible to show the criticism is having no effect on you.

6/ Personal attacks
Criticism of your physical appearance, your character, how you express yourself and how you dress have no place in the workplace. You should only be judged on your results.

7/ Minor public humiliations
Try to address these as soon as they happen by talking to the person involved – if not, then they will never stop.
#LINK: Click here to read the article in full (only available in French)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.