Etats-Unis : Banque : quand être sexy devient un handicap

Print Friendly, PDF & Email

Licenciée parce-que trop sexy. C’est ce qui est arrivé à Debrahlee Lorenzana, 33 ans et ex-employée de Citigroup à New York. La jeune femme porte plainte contre son ancien employeur invoquant le caractère discriminatoire de son licenciement. Une liste des vêtements qu’elle n’était plus autorisée à porter lui aurait même été remise par ses supérieurs sous prétexte que ses formes féminines perturbaient ses collègues de bureau.

Le contrat qui la liait à Citigroup stipule que tout litige serait solutionné à l’interne ; sa plainte a donc peut de chance d’aboutir devant un juge.

Source : TBG, 03.06.2010, 11h19