Etude: Une entreprise féminisée résisterait mieux à la crise boursière

Print Friendly, PDF & Email

Les femmes cadres seraient un facteur de résistance face à la crise boursière dans l’économie. C’est la conclusion d’une étude menée depuis le 1er janvier 2008 par Michel Ferrary,
spécialiste en ressources humaines. Celle-ci a été menée d’après les bilans sociaux de 40 grandes entreprises dont 35 font partie du CAC 40.
L’auteur s’est penché sur la corrélation entre le nombre de femmes cadres et la cotation en bourse de la société.
Il a démontré qu’un encadrement féminisé génère une relative stabilité. Selon l’auteur, les femmes adoptent un comportement plus prudent et moins risqué que les hommes et pèsent mieux les décisions à prendre.

Michel FERRARY est Professeur de Management et Ressources Humaines au CERAM, institut d’économie français. Il est le fondateur et le directeur de l’Observatoire de la Féminisation des Entreprises.
Michel Ferrary axe ses principales recherches dans les domaines tels la sociologie et l’économie des organisations, le management des ressources humaines, le management des réseaux sociaux, et l’entrepreneuriat.

Source : www.ceram.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.