France : Apaisement chez New Fabris, mais ultimatum maintenu

Print Friendly, PDF & Email

Si les salariés ont procédé au retrait des bonbonnes de gaz destinées à faire sauter l’usine, l’ultimatum fixé au 31 juillet est maintenu.
Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, a proposé une prime de 11’000 Euros à tous les salariés, qui de leur côté maintiennent leur exigence d’une prime de 30’000 Euros, sous peine de remettre en place les bonbonnes.
Si les deux parties se félicitent de l’existence du dialogue et des avancées réciproques, M. Estrosi estime “innaceptable” la notion d’ultimatum.
Les syndicats appellent quant à eux à une manifestation nationale le 30 juillet.

Source : www.lepoint.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.