France : D’Ici à 2013 suppression de près de 4’000 postes à la Sécurité sociale

Print Friendly, PDF & Email

Le Gouvernement a décidé de supprimer 3’950 postes sur une période 4 ans, soit une contraction d’un peu plus de 5 %. Michel Régereau, président du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie a cependant refusé de signer le projet. Il a également estimé qu’il fallait sauver 850 postes, ramenant les suppressions à 3’350. Si ce nombre est dépassé, « notre stratégie d’améliorer l’efficience du système de santé sera perdue ».

L’administratrice CGT, Caroline Ferrera a expliqué à la sortie du débat au sein du conseil que la majorité des 35 administrateurs était défavorable au texte mais qu’il n’y avait pas eu de vote. « Ca va être une catastrophe tant pour le personnel que pour les assurés » a-t-elle encore déclaré, jugeant « les demandes du gouvernement inacceptables ». La pilule est amère pour les syndicats, compte tenu des coupes sombres réalisées dans les effectifs de la branche maladie depuis plusieurs années.

Subsiste l’issue du vote du conseil d’administration de la CNAM. S’il devait voter contre la COG 2010-2013 (convention d’objectifs et de gestion), c’est l’Etat qui prendrait la main pour l’application et le problème pourrait être renvoyé au Parlement. En outre, ce serait un véritable dilemme pour les syndicats, siégeant eux-aussi au conseil.

Source : Le Figaro, 30 juillet 2010