France: Les employés de General Motors contre le syndicat

Print Friendly, PDF & Email

La CGT a refusé le plan de reprise du site General Motors à Strasbourg proposé par la direction et approuvé par les employés, consistant en une diminution des jours de RTT et un gel des salaires.

GM a fait faillite l’année passée et est depuis détenue à 60% par l’Etat fédéral américain. Bien que la direction affirme qu’il s’agit de « la seule solution qui assure le développement industriel et social de GM Strasbourg et qui préserve les salaires », le syndicat refuse que les travailleurs soient exploités comme c’est le cas ailleurs.

Source: www.ouest-france.fr, 21 juillet 2010