France: Les salariés recourent de plus en plus à la violence

Print Friendly, PDF & Email

Les salariés de la société JLG, basée à Tonneins dans le Lot-et-Garonne, ont menacé de s’en prendre à du matériel technique prêt à la livraison et ont eu finalement gain de cause, ce qui a permis ainsi à chacun des 53 employés licenciés récemment de pouvoir percevoir une indemnité comprise entre 25’000 et 30’000 euros. Dans l’entreprise de télécommunications Nortel, ainsi que chez l’équipementier automobile New Fabris, des salariés avaient projeté de faire exploser leur établissement s’ils n’obtenaient pas des indemnités.

Pour le sociologue Norbert Alter, interrogé par le quotidien Le Monde, Les rémunérations exagérées, ou autres indemnités mirobolantes octroyées à des dirigeants ont exacerbé le sentiment d’injustice de leurs salariés, les poussant ainsi à des actes délibérés. Pour lui, beaucoup d’employés se sentent floués, de retour dans une “société de classes”, et du coup se radicalisent. Ce n’est, selon lui, pas un problème spécifiquement français.

Source : Le Monde, édition du 18/07/09, “La différence de traitement entre salariés et dirigeants exacerbe la violence” par Annie Khan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.