France : Un syndicat dénonce la prise de mauvaises mesures

Print Friendly, PDF & Email

Le syndicat d’inspecteurs du travail (Snutef-FSU) estime que la reprise des négociations sur le stress au travail dans les 2’500 entreprises de plus de 1’000 employés, annoncée vendredi 9 octobre par Xavier Darcos (ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville), ne règlera pas le problème sur l’organisation du travail.
Le Snutef dénonce également que les personnes au chômage sont maltraités par un “Pôle emploi” au bord de l’implosion, victime d’une « souffrance au travail massive ». Le syndicat souligne encore qu’il y a déjà eu plusieurs suicides liés au travail à Pôle emploi.
Finalement, ce syndicat demande de « muscler le droit pénal du travail » afin de cibler globalement le management par le stress, la peur, la menace, le harcèlement et une meilleure communication envers les représentants du personnel.
Source : AFP – le 12 octobre 2009, 13h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.