Genève : Chantage sur un certificat de travail

Print Friendly, PDF & Email

Une société a menacé un salarié de rédiger un mauvais certificat s’il ne donnait pas sa démission. En effet le département RH d’une banque de trading online a informé un employé informaticien qu’il souhaitait mettre un terme à leur collaboration, sans avertissement préalable. L’informaticien s’est vu offrir la proposition suivante : en cas de démission de sa part, l’entreprise ne norcirait pas son certificat de travail et lui verserait 2 mois de salaire d’indemnités. L’employé céda à la pression. Cependant, du fait de sa démission, l’ex-employé a subi une pénalité de deux mois d’indemnités de chômage pour avoir quitté son emploi sans raison. Selon le code des obligations, la menace de l’employeur de ne pas délivrer de certificat de travail si la personne ne donne pas spontanément sa démission et le fait de rédiger un certificat qui ne correspond pas à la réalité sont répréhensibles pénalement.

Source : 20 minutes du 21.11.2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.