Genève : des banques gagnantes malgré la crise

Print Friendly, PDF & Email

Certaines banques de la place profitent de l’environnement économique actuel.

A Genève, la Banque Heritage affirme, par l’intermédiaire de Louis-Frédéric Pfyffer, associé, que « des fonds affluent en provenance des grandes banques », et que « la masse sous gestion a augmenté de plus de 2 milliards de francs depuis le mois d’août ». L’établissement gère maintenant environ 6 milliards de francs. La Banque Privée Edmond de Rothschild a enregistré 6 milliards de francs d’apports net ces neuf derniers mois. Enfin, la National Bank of Abu Dhabi a confirmé avoir recruté 10 nouveaux gestionnaires entre Genève et Abu Dhabi pour faire face à l’afflux de nouveaux comptes.

La stabilité du groupe HSBC présent dans 85 pays lui permet de bénéficier d’un afflux d’argent dans la gestion de fortune. L’établissement n’a recouru à aucune aide financière gouvernementale. Le groupe a pu mettre à disposition 4 milliards de livres sur le marché interbancaire. La Banque BNP Paribas est devenue début octobre la première banque de dépôts de la zone euro. Elle développe ses activités dans la gestion d’actifs, le courtage d’actions aux Etats-Unis et la gestion de fortune. La banque espagnole Santander poursuit son expansion internationale vers l’Amérique latine – son premier débouché – alors que son marché domestique subit une crise de l’immobilier. Ces groupes équilibrent bien leur épargne et leurs crédits, n’ont pas besoin d’aides gouvernementales et gardent donc une marge de manoeuvre importante.

Source : Le Temps, 20 octobre 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.