Genève: Le marché de l’emploi recrute toujours plus loin

Print Friendly, PDF & Email

L’économie suisse se porte bien. A Genève, les régions transfrontalières en tirent les bénéfices.
Selon l’Observatoire statistique transfrontalier, le nombre de personnes actives issues de France voisine a crû au premier semestre 2008.
Le nombre de demandeurs d’emploi à Genève a quant à lui stagné. En juin 2008, 52’000 personnes frontalières étaient répertoriées sur le marché de l’emploi genevois et 16’000 dans le canton de Vaud.
Les deux cantons réunis comptent un tiers de l’ensemble des frontaliers. Genève à lui tout seul en regroupe un quart.

Depuis 2001, Genève a absorbé 5000 frontaliers de la région Annemasse, Gaillard et Saint-Julien. En 2007, les français qui travaillent à Genève viennent de toujours plus loin.
Les employés frontaliersproviennent aujourd’hui de la vallée de l’Arve et d’Annecy mais aussi du côté de l’Ain (vers Oyonnaz et Nantua),
Culoz, Seyssel, Belley et Amberieu.

Source : 20 minutes du 2 octobre 2008- site de l’Office cantonale de la statistique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.