Le domaine de l’horlogerie va être pénalisé par la crise financière

Print Friendly, PDF & Email

La récession due à la crise actuelle aura de lourdes conséquences dans le secteur horloger.
Les produits de moyenne gamme vendus entre 2 et 20’000 francs sont particulièrement touchés.
A Genève, la marque Villemont est sur le point de confirmer le départ de son directeur général Olivier Müller.
Le plan de sauvetage de Van der Bauwede en faillite depuis l’été 2007 a officiellement échoué en juin.
Le milieu horloger suisse prévoit le départ d’au moins dix responsables à la tête de diverses marques d’ici l’ouverture des salons horlogers en avril.
Selon les spécialistes, les grands dirigeants de groupes comme Richemont, Swatch Group, LVMH et Gucci-PPR s’apprêtent à faire tomber des têtes dans les mois à venir.

Sources : Le Matin Bleu, 20 octobre 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.