Le prix IDDEA pour le développement durable annonce ses trois lauréats 2012

Print Friendly, PDF & Email

Le concours IDDEA récompense des initiatives exemplaires en matière de développement durable. Les projets et réalisations soumis au jury doivent contribuer à favoriser la convergence et l’équilibre durable entre efficacité économique, solidarité sociale et responsabilité écologique, pour Genève et sa région.

Le concours comporte trois catégories:

– La Bourse cantonale du développement durable contribue à la concrétisation d’un projet issu des milieux privé ou associatif. Elle est dotée d’un montant maximum de CHF 30’000.-.

– Le Prix cantonal du développement durable récompense une réalisation mise en œuvre par des acteurs des milieux privés ou associatifs. Il est doté d’un montant maximum de CHF 10’000.-.

– Créée en 2012, la Distinction cantonale du développement durable, sans dotation financière, met à l’honneur une réalisation issue du domaine public ou parapublic.

Le concours est ouvert à toute entreprise, personne, entité ou groupement issu des secteurs privé, associatif, public et parapublic, domicilié ou exerçant une activité à Genève ou dans la région transfrontalière du canton (district de Nyon, Ain, Haute-Savoie).

Pour la 12ème édition, les trois lauréats du concours d’entrepreneuriat durable IDDEA ont été désignés ce mercredi 14 novembre soir par la Jeune chambre internationale.

  1. Le premier prix (CHF 20 000) revient à Julien Hutin pour le lancement de son projet « Vélovoyage ». L’idée étant de proposer des tours gastronomiques à vélo clés en main, afin de faire découvrir les producteurs locaux tout en encourageant l’usage de la petite reine pour les loisirs.
  2. Le deuxième prix (CHF 5000) revient à Camille Selleger, pour son projet « SaraSvati », une marque de prêt-à-porter féminin alliant des tissus biologiques et durables produits en Inde et des textiles nobles européens.
  3. Le troisième prix (CHF 5000) est attribué à Nicolas Marsault pour « Bees4You », un projet de ruches d’abeilles sur les toits d’immeubles afin de développer la biodiversité.

Ces sommes aideront les lauréats à lancer leurs projets d’entreprises dans le respect des principes du développement durable. Sur 102 dossiers reçus, la Jeune chambre internationale, une association de bénévoles, a sélectionné 15 candidats en avril. Pendant six mois, ceux-ci ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé et d’une formation dispensée par des professionnels pour apprendre à créer une entreprise et monter un plan d’affaires. Les trois meilleurs projets récompensés auront droit à un coup de pouce supplémentaire et financier pour être concrétiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.