Le web: un outil de recherche d’emploi qui monte en puissance

Print Friendly, PDF & Email

La révolution informatique amorcée il y a moins d’une décennie a déjà modifié une grande partie de nos comportements et de nos activités. Organisation de voyages, achats musicaux ou de biens culturels, ou encore recherche d’emploi, ainsi qu’une pléthore d’autres activités sont désormais en grande partie dépendantes de l’utilisation d’internet et des outils informatiques. Ainsi, rechercher un travail se fait maintenant depuis la maison… ou le bureau. Si le site web d’une entreprise constitue le vecteur privilégié pour l’annonce d’un poste vacant (80% des annonces selon l’étude Recruiting Trends 2008), la publication d’une offre se fait surtout de plus en plus par le biais de sites spécialisés (70%) aux dépends de la presse écrite (50%) et de l’affichage dans les agences pour l’emploi (16%). Afin de mieux comprendre cette évolution, Geneva Business News est allé interroger les principaux responsables de ce nouveau marché.

 Renato Profico, Head of Business Development, Jobs.ch
Renato Profico
© GBN
Monster.ch
© Monster.ch

Activité et structure du marché de la bourse d’emploi en ligne

En quelques années, quelques grandes compagnies ont su monopoliser le petit monde de l’offre d’emploi en ligne. Sur le territoire genevois, ce sont bien sûr JobUp, Monster et jobs.ch qui en sont les grandes représentantes, avec près de 4300 offres journalières. Et si leur profession tourne principalement autour de la mise en relation d’une offre et d’une demande autour du produit «travail», leur activité peut prendre des formes plus variées. Selon l’étude Recruiting Trends de 2008, l’occupation principale de ces sociétés reste la mise en ligne des postes à pourvoir. Pour le reste, ce sont à 10% le traitement des candidatures, ou encore la recherche ou la présélection des candidats qui constituent le résidu d’activité. Avec l’emploi comme produit central, ces trois géantes restent intimement liées aux mouvements conjoncturels. Ainsi, en période de crise économique, elles connaissent une franche modification de la constitution structurelle de ce marché particulier, avec une demande en nette augmentation par rapport à une demande déclinante.

Les avantages de la publication d’une offre en ligne

Hormis un coût de publication nettement moins élevé que sur les supports papiers, la publication en ligne d’un poste vacant offre une multitude d’avantages aux entreprises. En effet, une diffusion d’une durée de vie moyenne comprise entre 4 et 6 semaines sur JobUp, Monster ou jobs.ch obtiendra une plus grande visibilité qu’une publication dans les pages « emploi » d’un grand quotidien. Et avec un nombre plus important de candidats, la compétition s’en trouvera accrue, offrant ainsi au futur employeur un choix plus vaste tant au niveau des compétences que des qualités du futur employé. Dans une période d’internationalisation du marché local du travail, ces outils permettent même une diffusion au-delà des frontières. Si la part des recrutements d’étrangers atteint 25,7% en 2007, les prévisions de l’étude Recruiting Trends tablent sur une nette augmentation à 44,6% en 2012. Cette croissance se verra sans aucun doute soutenue par la diffusion plus large des annonces de recrutement.

 Team JobUp
© JobUp.ch

Evolution des offres en période de crise

Que ce soit chez JobUp, Monster ou jobs.ch, le secteur IT est le plus représenté parmi les annonces publiées. Cependant, depuis avril 2008 et les premiers soubresauts de la crise économique, le paysage de l’offre d’emploi en ligne s’est trouvé profondément modifié du fait de la conjoncture économique. Le domaine de l’horlogerie et bien sûr celui de la banque et de la finance sont les plus touchés, avec une baisse moyenne de 2% d’offres publiées. Mais d’un autre coté, l’administration publique, la construction ou encore le secteur médical, dont la présence sur ce genre de média reste récente, voient mécaniquement leur position se renforcer. D’un point de vue plus général, le marché de l’annonce en ligne ne semble pas subir de plein fouet les conséquences de la crise économique. Toutefois, les comportements des entreprises clientes évoluent : si les tarifs restent plus compétitifs que ceux offerts par les supports papiers, ces dernières rechignent de plus en plus, et pour des questions de coûts, à publier des offres non-qualifiées.

Intimement liée aux évolutions cycliques de notre économie, l’activité des bourses d’emplois en ligne peut permettre d’appréhender, dans une certaine mesure, la situation du marché du travail ou de l’un de ses secteurs. Pouvant se permettre de profiter à la fois d’une baisse ou d’une hausse de l’activité économique, JobUp, Monster ou jobs.ch ont su se positionner en tant que leaders sur ce marché. Clairement implanté dans la trousse à outil du chercheur d’emploi contemporain, ce nouveau média semble avoir de beaux jours devant lui.

 

Répartition des offres d’emploi publiées par les trois principales bourses d’emploi en ligne, par secteur, au 15.01.09

Secteur technique : informatique, comptabilité, RH, consulting, chimie, pharma
Secteur commercial : banque, marketing, vente interne et externe, Immobilier
Secteur service : santé, administration, éducation, restauration, social

Liste des principales qualités attendues des candidats selon les trois principales bourses d’emploi en ligne de Suisse romande, par secteur (général pour Monster)

 

JobUp
jobs.ch
Monster
Secteur Technique
  1. Esprit d’analyse
  2. Méthode
  3. Flexibilité/Disponibilité (puis: rigueur, autonomie, motivation, précision, communication, sens de l’organisation)
  1. Esprit d’analyse
  2. Méthode
  3. Flexibilité/Disponibilité (puis: rigueur, motivation, précision, communication, organisation)
  1. Orienté résultat
  2. Rigueur
  3. Volonté d’atteindre les objectifs (puis: charisme, motivation, autonomie, communication)
Secteur Commercial
  1. Rigueur
  2. Flexibilité/Disponibilité
  3. Motivation (puis: communication, autonomie, esprit d’équipe, sens de l’organisation, esprit d’analyse)
  1. Rigueur
  2. Flexibilité/Disponibilité
  3. Motivation (puis: communication, autonomie, organisation, esprit d’analyse, précision)
Secteur Service
  1. Orienté résultat
  2. Flexibilité/Disponibilité
  3. Sens de l’organisation (puis: autonomie, rigueur, précision, méthode, motivation, communication)
  1. Flexibilité/Disponibilité
  2. Organisation
  3. Autonomie (puis: rigueur, précision, orienté résultat, motivation, communication, permis de conduire)

 

Les qualités personnelles sont les seules véritables variables demandées aux candidats. D’autres éléments demeurent relativement fixes, telles que les langues parlées (où l’on observe un trio de tête identique chez les trois bourses d’emplois : anglais, puis français et allemand), ou l’expérience demandée qui varie légèrement autour de 5 années (de 2 à 5 ans, ou de 5 à 7 ans en fonction des postes). Enfin exception faite des secteurs service et technique de jobs.ch, l’essentiel des offres publiées concerne des contrats à durée indéterminée.

Etude réalisée à partir de l’ensemble des offres d’emplois publiées sur jobs.ch, Monster et JobUp au 15.01.2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.