Les CFF ont obtenu 20 millions de francs d’Apple

Print Friendly, PDF & Email

Swiss-ClockOn sait depuis peu que les CFF ont bien défendu leurs droits face au géant Apple. Sans rien dire à personne, le groupe de Cupertino a copié le design de l’horloge de gare suisse pour son dernier iPad. Mais il a finalement dû payer pour pouvoir le faire: près de 20 millions de francs, versés aux CFF qui ont les droits sur la marque et le design.

A Sumiswald, dans le fond de l’Emmental (BE), le vrai fabricant de la mythique horloge et garde-temps ferroviaire se contente de l’impact publicitaire et de la soudaine renommée mondiale dont il profite par ricochet. «Du reste, notre première réaction a été de nous réjouir, se faire copier par Apple est un honneur», explique Jürg Lutz, directeur du groupe Moser-Baer, qui depuis 1944 fabrique toutes les horloges de gare suisses. «Lorsque nous avons découvert que le géant informatique présentait sur le dernier logiciel de l’iPad une montre comparable à notre horloge, notre sentiment a été celui de la reconnaissance. », ajoute le patron bernois interrogé par Tagesanzeiger.ch.

Le look Hilfiker

Même si Moser-Baer produit l’horloge de gare suisse depuis près de 70 ans, l’entreprise n’a pas touché d’argent du groupe californien. Elle a certes participé à la mise au point de l’horloge en étroite collaboration avec Hans Hilfiker. Mais cet ancien ingénieur des CFF en est bien l’inventeur.

En 2002, les CFF ont eu de plus la riche idée, d’enregistrer la marque de l’horloge de gare suisse auprès de l’Institut de la propriété intellectuelle. «Nous n’avons donc clairement aucune légitimité pour demander quoique ce soit. Mais nous allons mettre en avant l’argument d’Apple dans nos campagnes de vente et de promotion, notamment en Asie», explique le patron de Moser-Baer.

Source TDG – Marc-Henri Jobin (Newsnet)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.