L’espace professionnel idéal existe-t-il ?

Print Friendly, PDF & Email

Comment imaginer la configuration idéale de ce lieu de travail communément appelé bureau ? Où trouver la formule adéquate qui fixerait l’ensemble des paramètres permettant d’en personnaliser l’usage ? A en croire l’analyse d’Alain d’Iribarne, directeur de recherche au CNRS et responsable scientifique de l’Observatoire de la qualité de vie au bureau, Actinéo, « l’open space fabrique du contrôle social » et, en conséquence, en dispense la hiérarchie de l’entreprise. Effectivement, sur une vaste plateforme impersonnelle – planète ou les « cancans » développeraient leur pleine toxicité – les quelques dizaines de salariés se muent en autant d’agents d’autocontrôle social. Le juste milieu entre le gigantisme d’un open space – qui en vient même à imposer aux employés une permutation des places de travail au quotidien dans sa forme la plus poussée- et l’intimité du bureau fermé ultra personnalisé serait l’open space « intelligent », qui réunirait une douzaine de personnes dans une interaction dynamique et valorisante, respectueuse de la vie individuelle de chaque collaborateur. L’ajout de petits box pour les rendez-vous individuels, des commodités de rangement, une qualité de climatisation et d’éclairage, ainsi qu’une charte des règles de vie en commun viendraient compléter la configuration des lieux et son efficience. Soulignons que c’est moins l’open space que l’exigence toujours plus pressante de résultats et de rapidité qui reste la plus grande cause de stress.

Source : www.lefigaro.fr 2008/11/19

Ouvrage cité dans l’article : « L’open space m’a tuer » Auteurs : Alexandre des Isnards & Thomas Zuber Ed.Hachette Littérature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.