Look Before You Leap To A New Job, Even Now

Print Friendly, PDF & Email

Be careful before accepting a new job!

If you have not only managed to keep your job, but also been offered a new one despite the recession, you are very lucky! Take a step back before accepting it though. It is worth doing some research into the job and the company you would move to and make sure you balance the possible career moves and job security in your current job with those in the new opportunity.

Think about your career objectives by asking yourself

Where do I want to be in 5 to 10 years?
Can this new job help me get there?
Will I learn new, marketable skills and have more responsibility?

Once you are satisfied with the answers to the above questions, then there are various steps you can take to make sure that you don’t change company only to lose your job after three months.
First of all, do a Google search to find out about recent events relating to both the company and its sector over the past six months. Be mindful of negative comments on the company, mergers and aquisitions, product launches, managerial restructuring/reorganisation and any legal action. Another source of information from former or current employees could be through message boards or professional networks such as LinkedIn.

After getting an overview of the company, try to find out more about the department you would work in and the position you would hold. In particular, try to discover why the job is vacant. If the last post-holder was promoted or left his job for a better opportunity in another company, it shows that the job can enhance your career. Perhaps it is a new job which has been created due to product or customer demand. On the other hand, if there has been a lot of turnover in this position, it is better to know the specific reasons – is the boss difficult? Do they have unrealistic expectations?

Money often makes all the difference in deciding whether or not to accept a new job, although if you are otherwise happy then try negotiating with your boss. Taking the approach of almost asking your boss for advice as to whether or not you accept the position is far less confrontational. Caroline Ceniza-Levine, a job coach with the career website Vault, advocates revealing that you have been approached by a rival to join their firm. During discussions, you have found out that « the salary they were talking about was 10% more than I’m making now » and that while you are happy in your current job this extra money has made you think about your earning power.

Continuing with the subject of money, it is better not to ask for high pay right away, since expectations will be similarly high and in difficult times, this can leave you exposed.

Finally, don’t underestimate the relationship you have with your colleagues as it can be difficult to find a good working atmosphere.

Click here to read the article in full

Méfiez-vous avant d’accepter une offre d’emploi!

Si vous êtes en emploi et que vous avez trouvé un autre travail malgré la crise, vous avez beaucoup de chance. Cependant, avant d’accepter une offre alléchante, il est plus prudent d’entreprendre des recherches approfondies sur la nature du travail et la société en question. Dans votre choix, tenez également compte des possibilités d’évolution et de la sécurité de l’emploi dans votre job actuel par rapport à ce qui vous attend. «Ne vous laissez surtout pas troubler par l’allégresse du moment», conseille Laura Hill, de Careers in Motion, une société de coaching professionnel. Par ailleurs, il vous faut également réfléchir à vos objectifs de carrière personnels en vous posant les questions suivantes: Où vous voyez-vous dans 5 ou 10 ans ? Cette nouvelle opportunité vous permettra-t-elle d’atteindre votre objectif? Aurez-vous plus de responsabilités ?

Tout d’abord, une recherche sur Google vous aidera à mieux connaître le passé de la société et du secteur d’activité pendant les six derniers mois. Lors de cette recherche, vous devez prêter une attention particulière aux commentaires négatifs sur la société, fusions et acquisitions, lancements de produits, restructurations de la direction ainsi qu’aux procès judiciaires.

Par ailleurs, il peut être également utile d’obtenir des informations d’anciens ou d’actuels employés, grâce aux plateformes internet de l’entreprise ou aux réseaux professionnels du type LinkedIn.

Après avoir obtenu une vue d’ensemble de la société, vous pouvez vous intéresser au département et au poste que vous allez occuper. Plus particulièrement, essayez de découvrir pourquoi le poste est vacant, car cela peut vous apporter de précieuses informations. Si l’employé précédent a obtenu une promotion ou a quitté son poste pour une meilleure opportunité dans une autre société, c’est très encourageant, car cela révèle que le poste permet une réelle évolution. Par contre, s’ il y a eu beaucoup de renouvellement au sein de ce poste, il est préférable d’en connaître les raisons précises.

D’autre part, l’argent représente souvent un facteur déterminant dans l’acceptation d’un emploi. Néanmoins, ce dernier ne doit pas constituer l’élément décisif. «Si vous êtes content de votre travail actuel, essayez de négocier votre salaire avec le directeur.», conseille Caroline Ceniza-Levine, du site internet Vault. De plus, il vaut mieux ne pas demander un salaire trop important au début de votre activité, car les employeurs auront alors des attentes très élevées, ce qui peut vous conduire à l’échec.

Finalement, il ne faut pas sous-estimer l’ambiance au sein de votre travail actuel, car les affinités peuvent s’avérer très difficiles à retrouver.

Cliquez ici pour lire l’article entier (disponible uniquement en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.