L’Oréal : une politique RH originale et ambitieuse

Print Friendly, PDF & Email

Avec un chiffre d’affaires de 17 milliards d’Euros et un portefeuille de 25 marques internationales, L’Oréal est aujourd’hui le leader mondial de la cosmétique. Le Groupe est aussi l’un des grands recruteurs du canton de Genève, employant près de 200 collaborateurs (400 en Suisse) sur les 67’000 répartis dans le monde. Geneva Business News est allé à la rencontre de Noëlle Herpeux, Directrice du Département des Ressources Humaines de L’Oréal Suisse.

 Noëlle Herpeux

© L'Oréal, Noëlle Herpeux, DRH, L'Oréal, Genève

Mme Herpeux, vous êtes à la tête du Département RH de L’Oréal Suisse depuis 6 ans, quel a été votre parcours pour parvenir à ce poste ?

Je suis française, et après avoir terminé mes études à HEC Paris, j’ai débuté ma carrière en France chez Danone, où j’ai passé quelques années. Je suis ensuite entrée chez L’Oréal, qui correspondait pleinement à mes attentes : un groupe international aux produits impliquants au niveau de leur image. J’y ai passé 9 années en marketing international. D’abord avec Lancôme, en tant que Directrice du marketing international des parfums. Cette expérience exceptionnelle m’a amenée à développer le parfum Trésor, devenu le premier parfum mondial quelques mois plus tard. J’ai ensuite été chargée, durant 3 ans, de la Direction marketing internationale, de la marque Vichy, à l’époque d’un repositionnement stratégique.

Je suis ensuite venue en Suisse pour des raisons familiales et professionnelles, où j’ai occupé la Direction marketing de la Division des produits grand public. Puis, il y a 6 ans, j’ai eu l’opportunité de découvrir un nouveau métier passionnant, celui des Ressources Humaines, dont j’ai repris la direction pour la filiale suisse. Mon expérience business m’a apporté beaucoup, notamment dans la compréhension des organisations et des profils qu’il est nécessaire de recruter.

Quel est le profil type des personnes que vous engagez chez L’Oréal?

Notre politique RH possède trois points clés : tout d’abord, attirer et recruter des talents, ensuite, promouvoir la diversité, essentielle à la créativité du Groupe, enfin, maximiser le développement de nos collaborateurs. L’Oréal ne recrute pas parce qu’un poste est vacant et qu’il faut le repourvoir à tout prix. Nous recherchons avant tout des talents et recrutons les candidats principalement sur leur personnalité, leurs qualités personnelles plus que leurs compétences techniques, comme par exemple le leadership, l’entrepreneurship, la sensibilité à notre métier, une capacité à manager avec générosité et à gérer la complexité.

 L'Oréal: Progression du chiffre d'affaire mondial en 15 ans

© L'Oréal

Comment L’Oréal développe-t-il les compétences des ses collaborateurs ?

Nous avons un processus de développement et d’évaluation des performances de nos collaborateurs qui s’appuie sur un bilan réalisé avec eux deux fois par ans et qui aboutit à un plan de développement pour chacun (inscription à des séminaires et développement on the job). L’Oréal offre à ses collaborateurs trois domaines de formation. Le premier, Vision et culture, leur permet de mieux comprendre le Groupe et sa forte identité. Le second se concentre sur le Développement personnel et accompagne le collaborateur durant toute sa carrière ; un junior y développera ses talents de communication, et plus tard, ses compétences en management. Enfin, le troisième, Expertise métier, offre la possibilité d’approfondir ses connaissances dans son domaine d’activité.

 L'Oréal, 1909 à 2009

© L'Oréal

Votre entreprise recrute traditionnellement des stagiaires. Quels sont les profils que vous favorisez ?

Le recrutement de stagiaires est l’une des forces de la politique RH de L’Oréal. Nous offrons à des étudiants, souvent en marketing, en gestion ou en commerce, une opportunité d’avoir une vraie formation pratique. Cela leur permettra de connaître L’Oréal de l’intérieur, de savoir s’ils désirent y travailler plus tard et si le métier les intéresse. Nous proposons également des stages internationaux. Pour nous, ces stages rentrent dans le cadre d’une politique de pré-recrutement. Pour illustrer à quel point cette politique est importante pour nous, sachez qu’actuellement, 47% de nos chefs de produit sont des anciens stagiaires.

En quoi votre politique de recrutement peut-elle être considérée comme originale par rapport à d’autres grandes entreprises internationales?

L’Oréal se démarque sur plusieurs points. La politique stagiaires, que nous venons d’évoquer, mais aussi l’organisation de Business Games, notamment Brandstorm. Ce jeu offre à des étudiants l’opportunité de vivre une expérience pratique d’un chef de produit à l’international. Ils travaillent en groupe sur un projet marketing, avec une agence de publicité et une agence de packaging, et conduisent leur projet de A à Z. Les équipes s’affrontent d’abord dans une finale nationale, sous les couleurs de leur université, puis sous les couleurs de leur drapeau pour une finale internationale. Nous pratiquons aussi ce que nous appelons une politique de pépinière qui consiste à avoir dans notre organisation des postes en supplément qui nous permettent de recruter des talents lorsqu’ils se présentent alors même que tous les postes opérationnels sont occupés. Enfin, la diversité est un objectif clé dans notre politique de recrutement. Nous sommes en effet convaincus chez L’Oréal qu’elle est source de créativité, d’innovation et d’ouverture sur le changement, et qu’elle nous permet de mieux répondre à la diversité des besoins des consommateurs.

 Faciliter et personnaliser l'intégration

© L'Oréal

L’Oréal est très généreux en terme d’avantages sociaux. Vous pouvez nous en dire plus?

Les avantages sociaux offerts par L’Oréal sont de deux sortes : des avantages mondiaux au niveau du Groupe et des avantages locaux pour la filiale suisse. Au niveau Groupe tout d’abord, les collaborateurs bénéficient notamment d’un système d’intéressement au profit lié à l’atteinte des objectifs du pays. Sur le plan local ensuite, nous avons une politique sur divers aspects sociaux (retraite, vacances, etc.) plus avantageuse que la moyenne nationale.

La crise économique actuelle a-t-elle de lourdes conséquences sur votre politique RH?

Nous sommes tous concernés par la crise actuelle. A L’Oréal, nous avons décidé de geler les embauches tout en conservant le recrutement des juniors et des stagiaires. Concernant les postes clés, les embauches se font après concertation en interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.