Parcours de vie et insertion professionnelle: l’emploi pour les 45 et plus

Print Friendly, PDF & Email

Ce Workshop animé par Frédéric Fancullacci de la CDM de Marseille a donné la possibilité à une néophyte telle que moi d’apprendre des choses intéressantes sur les demandeurs d’emploi de 45 ans et plus. En effet, j’étais loin d’imaginer que cette catégorie de chômeurs est plus sujette que les autres à la dévalorisation et à l’isolement. Mais, comme j’ai pu le constater lors de cette réunion, des solutions sont proposées et appliquées sous la forme d’ateliers, de clubs et de forums.

 

Cité

© Patrick Preperier pour GBnews

Par exemple, la ville de Paris propose un atelier sur deux jours consécutifs organisés comme suit.
La première journée est consacrée à la présentation approfondie de chacun et échange de points de vue sur les différentes expériences. La deuxième consiste en une rencontre avec un membre de l’ANDRH (association nationale des directeurs Ressources Humaines) qui explique de quelle manière ils sont perçus dans les entreprises, et étudie dans un second temps chacun de leur CV.

 

Une fois par mois, un petit-déjeuner est organisé afin de récolter leurs impressions et leur ressenti ainsi que des échanges. Les organisateurs se sont rendu compte que les participants trouvaient du travail aux autres. En effet, un climat d’entraide se crée entre demandeurs d’emploi.

 

La ville de Nanterre, elle, propose des entretiens individuels avec un suivi tous les 15 jours selon besoin ainsi que des ateliers et forums.

 

Sans notion d’obligation, ils peuvent bénéficier de ce soutien, selon leurs besoins, que se soit en groupe ou en entretien individuel. Ces mesures créent une occasion de rencontre et permettent de partager et d’échanger sur la même problématique sans impression de jugement.

 

Cité

© Patrick Preperier pour GBnews

Ces rencontres ont également comme objectif la réinsertion dans le monde du travail et permettent un échange de méthodes et d’adresses. Par exemple, pour le club recherche d’emploi de Marseille, il en ressort que 80 % des personnes qui y assistent retrouvent un emploi que ce soit en CDD ou CDI.

 

En conclusion, ces actions sont d’une grande utilité pour ce type de population, ne serait-ce que pour le côté humain. D’ailleurs, le questionnaire de satisfaction fait par la CDM de Marseille démontre que les personnes étaient plus que satisfaites et qu’elles continuaient de se voir une fois les ateliers terminés. Selon certaines personnes présentes, on pourrait même aller plus loin et mettre en place, en parallèle, une mesure de prévention sur la difficulté de retrouver un emploi après 45 ans. Ainsi cela éviterait certains faux pas dus à des idées préconçues ou à une méconnaissance du marché du travail.

 

Pour plus d’informations et plus d’idées concernant les mesures d’aide à l’emploi pour les 45 ans et plus, vous pouvez visiter le site de la CDM de Marseille : www.travaillerapres45ans.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.