Philips va supprimer 1600 postes dans sa division médicale

Print Friendly, PDF & Email

Le groupe d’électronique néerlandais a annoncé qu’environ 5% des 32’000 postes de la division médicale sera supprimé, soit 1’600 places de travail dans le monde. Le porte-parole du groupe, Arent jan Hesselink, a motivé cette décision par la volonté de Philips « de garder ses marges de profit à niveau, les améliorer là où c’est possible et être préparé au mieux pour affronter une baisse de croissance ou même une récession que beaucoup voient arriver». Les sites de production aux Etats-Unis ne devraient pas être les seuls touchés. Récemment, Gerard Kleisterlee – PDG de Philips – a exprimé sa volonté d’accélérer les investissements dans les marchés émergents tout en optimisant le fonctionnement interne du groupe. Au troisième trimestre 2008 Philips a annoncé un bénéfice net en hausse de 7,8% à 387 millions d’euros. Un bénéfice dû à la vente de sa participation dans le fabricant de semi-conducteur Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) le 2 avril dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.