Suisse : « congé grand-parental »

Print Friendly, PDF & Email

De nos jours, les grands-parents sont de plus en plus sollicités pour garder leurs petits-enfants.

L’entreprise Rhodia, leader mondial de produits chimiques, vient de lancer l’initiative « congé grand-parental », qui permet au salarié de rallonger sa vie professionnelle dans une période où il a besoin de plus de temps pour s’occuper de ses petits-enfants ». Ainsi, dès 50 ans, un employé a la possibilité de réduire son temps de travail jusqu’à 80%, moyennant une fidélité à l’entreprise au-delà de l’âge de la retraite.

Il a encore quelques années, les grand-mères ne travaillaient pas et gardaient souvent leurs petits-enfants. Aujourd’hui, les femmes deviennent grands-mères en moyenne vers 53 ans et, chose difficile, doivent concilier travail et garde des petits-enfants.

Certains établissement en Suisse, comme l’Hospice général, dont un quart du personnel à plus de 50 ans, propose des arrangements à l’amiable, tels que le temps partiel ou la retraite anticipée. Mais, tant que la société ne prendra pas de mesures pour palier aux manques de gardes d’enfants, les familles et les entreprises en payeront le prix.

Par manque de moyens financiers, certains parents n’ont d’autres choix que de solliciter leurs mères, d’où une certaine frustration de la part de celles-ci qui restreignent leur temps de travail ou leurs loisirs. En effet, la fatigue occasionnée et la frustration ressentie face au manque de rémunération, engendrent souvent bien des conflits au sein des familles.

Source : Le Temps, 9 février 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.