Suisse / France : les travailleurs frontaliers perdent des plumes face à la crise

Print Friendly, PDF & Email

Le Groupement transfrontalier européen a organisé jeudi dernier à Morteau (France) une conférence sur un sujet brûlant « le licenciement des travailleurs frontaliers pendant la crise ». Plusieurs entrepreneurs, juristes, maires et parlementaires venant de Suisse et de France sont venu soutenir une centaine d’employés frappés par le chômage ou par des mesures de restructuration.

La région de Morteau a été fortement touchée depuis le début de l’année avec une augmentation de 80% des demandeurs d’emplois. Les trois quarts inscrits dans cette région étant frontaliers. La fragilité du tissu économique des cantons limitrophes, à savoir de Neuchâtel, du Jura et de Vaud, fait que la situation n’est pas prête de s’améliorer encore cette année. La collaboration des entreprises de ces cantons et de la région francomtoise devra à l’avenir se renforcer, précise Mme Genevard, maire de Morteau.

Le statut de frontalier, qui était considéré par le passé comme privilégié, est actuellement en large délicatesse. De plus, la situation est accentuée par le fait que le frontalier n’est pas indemnisé par la Suisse, mais par la France et ceci très parcimonieusement.

Source : http://www.arcinfo.ch/home/home-mont/article/177728.html#c177728

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.