Suisse : Un comité bourgeois soutient la révision de l’assurance chômage

Print Friendly, PDF & Email

A l’heure où l’assurance-chômage a accumulé 7 milliards de dettes, une révision est inévitable. L’assainissement ne peut pas se baser uniquement sur une hausse des cotisations salariales (2,2 %).

A ce propos, un comité de plus de cent parlementaires des partis bourgeois a manifesté en faveur de la révision soumise au vote le 26 septembre. Une hausse de la TVA de 0,4 points pour l’AI, une augmentation des cotisations pour les allocations perte de gains de 0,3 à 0,5%, ainsi que la hausse des primes d’assurance maladie vont accompagner ce prélèvement. L’UDC Peter Spuhler souligne que la constante progression des coûts salariaux bride la compétitivité de la Suisse et estime la révision « équilibrée et socialement acceptable ».