Suisse : Une personne sans formation coûte CHF10’000 à la société

Print Friendly, PDF & Email

C’est le résultat d’une enquête réalisée par le bureau BASS. L’organisation syndicale Travail.Suisse, qui présentait cette étude à la presse hier, estime que les pouvoirs publics devraient investir davantage dans la formation, tant des jeunes que des adultes.
Selon le président de Travail.Suisse, M. Martin Flügel, la formation doit être prioritaire durant le temps qu’une personne passe à l’assurance chômage ou à l’aide sociale. Parmi les avantages mis en valeur par M. Flügel, figurent notamment la prévention de la pauvreté, l’augmentation du niveau de formation général, et la hausse de la productivité suisse, ainsi que bien sûr des coûts moindres pour les collectivités sur le long terme.

Source : AWP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.