Timeforyou

Print Friendly, PDF & Email

Alors que vous travaillez, une personne confie vos vêtements au pressing, réserve votre restaurant pour ce soir et planifie votre prochain voyage pour l’été prochain. Timeforyou est une entreprise de conciergerie qui propose une large gamme de services aux collaborateurs des grandes sociétés, sur leur lieu de travail ou à distance. Nous avons rencontré les fondatrices de Timeforyou, Julie Besson et Isabelle Costes, pour les interroger sur la création et le fonctionnement de leur société. Diplômée en Sciences politiques et en communication, Isabelle Costes a travaillé dans les ressources humaines et la communication pour des grandes sociétés. Julie Besson a, quant à elle, effectué un parcours juridique et exercé dans d’autres domaines tels que la communication, au sein de multinationales.

Isabelle Costes et Julie Besson

Isabelle Costes et Julie Besson © Patrick Preperier pour GBnews

 

Vous avez fondé votre entreprise à deux ; qu’avez-vous en commun ?

Julie Besson : Nous sommes toutes les deux des femmes actives et nous avons voyagé dans les mêmes pays. C’est d’ailleurs de cette manière que nous nous sommes rencontrées et que notre amitié s’est développée. Cela fait maintenant 15 années que nous nous connaissons ! Au niveau de notre parcours, ce qui nous rapproche, c’est le fait d’avoir dû s’adapter régulièrement toutes les deux aux entreprises dans lesquelles nous avons travaillé, et aux différentes villes dans lesquelles nous avons résidé.

 

Comment vous est venue l’idée de créer une entreprise de conciergerie ?

Julie Besson : Notre réflexion s’est faite à partir des points communs de notre expérience : l’installation dans de nouvelles villes, la conciliation entre vie professionnelle et vie privée, en ayant notamment des enfants.
Isabelle Costes : La création de notre entreprise est, en effet, le fruit d’une réflexion commune à différents niveaux. Lorsqu’on a lancé Timeforyou, nous vivions depuis quelques années en Suisse et nous nous sommes rendues compte toutes les deux d’une lacune dans le domaine des services à la personne ici en Suisse.
Julie Besson : Nous nous sommes penchées plus particulièrement sur la question des services aux femmes. Ce qui nous avait interpellées, c’était le manque de soutien aux femmes qui travaillent et ce décalage entre la vie contemporaine à Genève (beaucoup de potentiel, un brassage de culture) et une lacune dans les services aux femmes. Au fur et à mesure, nous avons réalisé que ce phénomène était plus global et touchait la société entière.

 

Julie Besson et Isabelle Costes

Julie Besson et Isabelle Costes © Patrick Preperier pour GBnews

Comment travaillez-vous avec vos partenaires ?

Julie Besson : Pour le moment, nous n’avons qu’un seul partenaire (ISS) et plusieurs prestataires de services (Baechler, Globus, Sedelec..). Notre partenaire ISS est spécialiste dans le « Facility Management ». Lors de la création de notre start-up, nous souhaitions avoir à nos côtés une entreprise qui soit un peu plus établie que nous à Genève. Pour nos premiers mandats, nous nous sommes fait la réflexion que nos clients seraient rassurés de savoir qu’à nos côtés, nous avions une grosse structure (ISS), qui possédait une solide expérience dans le Facility Management. Ainsi, si leurs clients faisaient des demandes de conciergerie, ISS sous-traitait ce service auprès de nous. Cela permettait donc à ISS de proposer un service supplémentaire dans leur gamme et nous, d’avoir un partenaire qui soit crédible et pérenne.

 

Quelles sont les qualités requises, à votre avis, pour travailler dans votre entreprise ?

Julie Besson : Pour travailler dans notre entreprise, deux qualités sont essentielles : le sens du service et un très bon esprit d’équipe.
Isabelle Costes : Je pense qu’en effet, nous cherchons des gens qui nous ressemblent : des personnes dynamiques, souriantes et très disponibles. Nous portons beaucoup d’importance à la qualité de nos services, afin de donner satisfaction à nos clients.

 

Quelles sont les profils et les compétences recherchées par votre entreprise ?

Julie Besson : Au début, nous avons surtout cherché à pourvoir à des postes de concierge ; le but étant d’affecter un concierge à une entreprise. Nous avons donc recherché des personnes dont la formation et les compétences correspondent vraiment à ce profil: une grande disponibilité et une facilité dans les contacts avec la clientèle. Isabelle Costes et moi assumions toutes les fonctions de back office.
Plus récemment, il y a des personnes qui nous ont rejointes au bureau pour le travail administratif. Toutefois, nous sommes actuellement à la recherche de profils plus ciblés (dans la finance ou des commerciaux..) car nous arrivons au bout de la polyvalence ; nos concierges nous aidant parfois dans des domaines qui ne sont pas les leurs. Il est vrai que la taille de la société est très importante dans l’affectation des différentes tâches et des compétences. Actuellement, Timeforyou est encore une petite structure et nous aimerions la développer plus rapidement. Etant donné que nous allons vers une expansion, il va falloir engager de nouvelles personnes.

 

Qui s’occupe de la communication dans votre entreprise et comment ce domaine est-il organisé ?

Julie Besson : Nous avons assuré une bonne partie des tâches dans le domaine de la communication. En effet, nous n’avions pas les moyens de mandater une agence de communication. Nous nous sommes également réparties les tâches : Isabelle Costes s’est beaucoup occupée de relations presse, tandis que je m’occupais des outils (site web..). Ensemble, nous avons conçu les textes, choisi les photos pour le site web de Timeforyou.
Isabelle Costes : Toute notre communication est basée sur le même support (le site web) et sur le même principe, étant donné que Timeforyou est encore une jeune entreprise et qu’elle n’a pas encore un budget communication.

 

Comment faites vous votre propre publicité, avec quels outils : sur les réseaux sociaux, par le biais du bouche à oreille ?

Julie Besson : Nous faisons surtout notre publicité grâce au bouche à oreille. Nous comptons sur le réseau et les contacts avec la presse. Nous avons misé, en fait, sur le travail commercial ; c’est-à-dire que nous rencontrons les sociétés pour essayer de leur vendre nos services. Nous accroissons notre visibilité par nos partenariats et nous faisons accompagner par des sociétés telles que Genilem.
Comme nous proposons nos services à des entreprises, si nos services plaisent à leurs collaborateurs, ils en parleront entre eux et feront remonter l’information aux Ressources Humaines par exemple. Vu qu’à nos débuts, nous avions une cible « corporate », nous n’étions pas sûres qu’investir dans une agence de communication soit le meilleur moyen d’entrer en contact avec ces personnes là. Parfois, nous avons eu de la chance, car nous avons bénéficié de l’effet de nouveauté de la conciergerie sur le marché suisse.
Des journalistes, comme ceux du magazine Bilan, se sont récemment intéressés à ce sujet et nous ont fait de la publicité gratuitement. Nous n’utilisons pas encore les réseaux sociaux mais pensons y avoir recours actuellement ; cela fait partie de nos « bonnes »résolutions !
Isabelle Costes : Il est vrai que les réseaux sociaux permettent de toucher un large public. Cependant, actuellement notre équipe étant encore réduite, nous ne pouvons pas encore développer Timeforyou sur les réseaux sociaux en raison d’un manque de temps.

 

Vous venez de vendre une première franchise en Argentine, en Colombie et au Brésil : comment êtes vous parvenues à vous faire connaître en Amérique du Sud ?

Julie Besson : Un partenaire suisse qui a cru dans notre marque et à notre image nous a permis de nous développer en Amérique du Sud. Cet entrepreneur était un utilisateur de nos services, un de nos clients et a été séduit par le concept. Il connaît, par ailleurs, très bien les marchés argentins, colombiens et brésiliens. Il a ainsi constaté que ces marchés sont en pleine expansion, ont un pouvoir d’achat énorme et en sont aux balbutiements en terme de services à la personne.
Cet entrepreneur était intéressé à être l’un des pionniers en la matière dans ces pays et était séduit par le fait que Timeforyou soit une marque suisse avec une équipe suisse ; ce qui apportait selon lui une vraie plus-value en terme de crédibilité et de sérieux, à l’étranger. Les entreprises dans ces pays sont en effet très sensibles à ces aspects là.

 

Julie Besson et Isabelle Costes

Julie Besson et Isabelle Costes © Patrick Preperier pour GBnews

Quel est votre secret pour réussir ?

Isabelle Costes & Julie Besson : Certainement le travail, notre exigence et notre ambition. Pour nous, il y a toujours un « next step ». Nous avons toujours un challenge, un défi supplémentaire. C’est d’ailleurs grâce à cet état d’esprit que nous franchissons des étapes et que nous avançons.
A nos débuts, nous n’avions pas vraiment conscience de l’expérience dans laquelle nous serions projetées, nous étions assez insouciantes. Nous avons assez rapidement réalisé que des sociétés de service existaient mais pas dans le cadre des entreprises et ce constat nous a motivées à tenter l’expérience. Nous avons voulu être la première société à faire de la conciergerie pour les collaborateurs d’une entreprise et espérons conserver cette place de leader sur le marché suisse. Actuellement, nous aimerions nous développer sur le marché suisse et que la conciergerie entre dans les mœurs des gens, de la même manière que la relocation ou que le commerce en ligne. Les mentalités ont été un frein, au départ, à ce type de services mais nous pensons que cela deviendra incontournable d’ici dix ans vu qu’une culture des services à la personne se met en place.

 

Quels sont vos prochains défis, au sein de votre entreprise, pour les 6 prochains mois?

Avoir le double de clients ! (rires)

Julie Besson et Isabelle Costes : D’ici la fin de l’année, nous aimerions bien que les franchises dont nous venons de parler soient déjà ouvertes dans chacun des pays et soient opérationnelles. Nous souhaiterions également avoir un nombre de clients locaux plus important en Suisse et pourquoi ne pas nous implanter en Suisse allemande !

Nous souhaiterions également avoir un nombre de clients locaux plus important en Suisse et pourquoi ne pas nous implanter en Suisse allemande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.