Tourisme : La saison d’hiver affecté par le ralentissement de l’économie mondiale

Print Friendly, PDF & Email

Après plusieurs années d’essor exceptionnel, les prévisions pour les nuitées devraient reculer de 2,4 % cet hiver (de novembre 2008 à avril 2009) et de 3% pour l’année 2009. Une reprise n’est pas attendue avant la fin de l’année 2010. A la mauvaise conjoncture s’ajoutera le contrecoup de la dernière saison hivernale qui a été exceptionnelle (+6,3 % de nuitées).Entre 2003 et 2008, le tourisme suisse a vécu de grandes années, avec un nombre de nuitées en augmentation de 17 % et un chiffre d’affaires en hausse de 22 %. Pour Nöel et Nouvel An, les réservations sont actuellement satisfaisantes, la crise économique se ressentira surtout à partir de la saison d’été 2009 (mai à octobre 2009) a estimé le Basel Economics (BAK). Il devrait y avoir un recul de 3,5 % des nuitées. On évalue une baisse de 3% pour l’ensemble de l’année touristique. La demande étrangère sera marquée par une baisse de 4 %. Par contre, la demande interne ne faiblira que de 1,5 % grâce à la relative bonne santé de l’économie suisse. Les marchés les plus touchés seront la zone euro, d’où proviennent près de deux tiers des touristes étrangers, les Etats-Unis, la Grande- Bretagne et le Japon. Les taux de change auront aussi leur influence sur l’évolution des nuitées. Concernant la Suisse, les régions alpines seront moins touchées que les villes, dont le tourisme d’affaires sera moindre. Les hôtels de catégorie moyenne qui ont une clientèle suisse s’en sortiront mieux que les hôtels haut-de-gamme qui sont fréquentés plus par la clientèle internationale. Suisse Tourisme va tout de même augmenter son budget de 1,5 millions (19,5 millions au total) pour la campagne d’hiver 2008/2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.