World Economic Forum

Print Friendly, PDF & Email

Connu pour sa réunion annuelle à Davos, le World Economic Forum a été créé en 1971 à Genève, où demeure son siège principal. Cette organisation à but non-lucratif a pour devise « l’esprit d’entreprise dans un intérêt public global ». Loin de se limiter à la seule économie, le WEF est à la pointe des grands enjeux mondiaux et est à l’origine de nombreuses initiatives internationales allant du réchauffement climatique à la lutte contre la corruption. Madame Gabirout Perron, qui dirige le département du recrutement et du développement de cette institution dont beaucoup parlent mais que peu connaissent, nous expose le fonctionnement de son service.

 Mme Gabirout Perron
Mme Gabirout Perron
Head of Talent Acquisition & Development
© DR

Mme Gabirout Perron, quel est votre parcours et votre rôle au sein de l’organisation en tant que « Head of Talent Acquisition and Development » ?

Après avoir obtenu un Master et un Post Grade en Psychologie du Travail et des Organisations, je commence mon parcours professionnel dans le groupe Danone, plus précisément auprès de la société Evian S.A. Par la suite, je travaille comme consultante pour le chasseur de têtes Alexandre TIC S.A. à Lyon. Ensuite, j’intègre Hewlett-Packard à Grenoble et pendant 11 ans j’y occupe des fonctions de recrutement, de formation, développement et gestion des carrières. C’est en 1999 après avoir suivi des formations complémentaires (Master en programmation neuro-linguistique, certification MBTI, formation au bilan de compétences) que je m’installe à Lausanne comme psychologue d’entreprise et coach de dirigeants. En 2004, je rejoins le World Economic Forum à Genève pour y mettre en place les activités de recrutement et de développement.

Au World Economic Forum, je m’occupe avec mon équipe de tout ce qui concerne les stratégies de recherche et de sélection de talents, de communication en recrutement (« sourcing activities », « employer branding ») et de développement des collaborateurs et des équipes.

Votre organisation est également présente à New York et Beijing, comment gérez-vous votre personnel?

Il y a 5 ans, le World Economic Forum comptait 160 employés à Genève. Aujourd’hui, nous sommes près de 400 au niveau mondial et avons ouvert des bureaux régionaux à New York, Beijing et Tokyo. Les 80 employés de ces bureaux sont gérés localement. A Genève, le département Ressources Humaines emploie 7 professionnels.

De quelle manière procédez-vous pour la recherche du candidat idéal?

Tous nos postes à pourvoir sont publiés sur notre site Internet. Nous travaillons avec des sites de recrutement en ligne, tels que «JobUp.ch » et « jobs.ch » pour la Suisse et « The Network » à l’international. Nous publions régulièrement nos offres d’emploi dans différents journaux (« Le Temps », « The Economist », « Foreign Policy », « Foreign Affairs ») et sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook et Twitter. Nous avons également établi un partenariat avec les associations d’anciens des 150 universités les plus prestigieuses au niveau mondial auxquelles nous envoyons directement nos postes à pourvoir.

Nous avons une base de données qui compte aujourd’hui plus de 40’000 CVs que nous gérons de manière dynamique. Les personnes intéressées à travailler dans notre organisation et qui ne trouvent pas de postes vacants leur correspondant peuvent nous faire parvenir leurs dossiers spontanément. Nous les conservons et les utilisons dès qu’une opportunité se présente.

Quels sont les critères clés que vous recherchez chez un candidat?

Le candidat doit être en accord avec la mission et les valeurs du Forum. Nous attendons qu’il ait une bonne culture générale et compréhension des enjeux internationaux. Et dans l’idéal qu’il ait acquis des expériences dans le secteur privé et le secteur public. Il doit être professionnel dans son approche et posséder un solide réseau dans sa spécialisation. Nous recherchons des personnes dotées d’un bon équilibre entre intelligence et « Soft Skills ». L’ouverture d’esprit, la curiosité, la tolérance à différentes cultures sont essentielles pour évoluer dans notre environnement international.

Pour des fonctions de management et d’expertise, nous sélectionnons des profils universitaires. Pour des postes liés à l’organisation de nos sommets, nous privilégions des profils de type « events » et « hospitality » ayant l’expérience de l’hôtellerie de luxe ou de l’organisation de conférences. Par ailleurs, pour nous aider lors de notre meeting annuel de Davos nous recrutons des étudiants qui viennent travailler comme External Staff.

Offrez-vous des possibilités de formation continue à l’interne ou à l’extérieur de votre entreprise?

Nous offrons un cursus spécial pour les employés qui ont le potentiel pour devenir des dirigeants, le Global Leadership Fellow programme. Pendant 3 ans, en parallèle à leur poste, les Fellows ont la possibilité de suivre des formations en leadership données par des universités telles que Columbia, INSEAD, London Business School, Wharton. Ils bénéficient également d’un programme de coaching personnalisé. De plus, tous nos collaborateurs ont accès à des cours de management, gestion de projet, langues, informatique, communication et relations interpersonnelles. Certains d’entre eux décident aussi de reprendre des formations plus longues de type Master, MBA, Post Grade, PhD. Nous sommes ouverts à ces propositions et aménageons leurs horaires de travail en conséquence.

Quels sont les avantages sociaux que vous offrez à vos employés?

Nous offrons un bonus individuel basé sur l’évaluation annuelle de performance. Un restaurant d’entreprise est à disposition au sein du Forum ainsi qu’un parking. Des cours de gymnastique et de yoga sont également organisés pour le bien-être des employés. Notre système d’horaires flexibles permet à chacun d’organiser son temps de travail tout en respectant une période dans la journée durant laquelle tout le monde est présent.

Par rapport à la situation économique actuelle, pensez-vous engager du personnel d’ici la fin de l’année?

Notre secteur d’activité est préservé de la crise économique, mais nous restons prudents et solidaires des industries qui sont nos partenaires. De ce fait, nos effectifs resteront stables dans ces prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.