12 bus électriques dès 2018

Print Friendly, PDF & Email

TOSA Bus Genève AéroportLes TPG ont commandé 12 bus électriques qui se rechargent en 15 à 20 secondes seulement. Les TOSA (Trolleybus optimisation système alimentation), développés par ABB Sécheron, rouleront sur nos routes dès 2018. Grâce à une technologie innovante qui comporte le remplacement du diesel par l’électricité, le « nouveau » bus se veut écologique.

La transaction effectuée le vendredi 15 juillet s’élève à 24 millions de francs. La facture totale, qui inclut également les bornes de recharges, a été réduite après que l’Office fédéral de l’énergie a décidé de subventionner le projet à hauteur de 3,4 millions de francs en 2015.

TOSA, le véhicule sans fil

Prévus pour le parcours de la ligne 23 entre Carouge et l’aéroport, les 12 TOSA se rechargeront tous les quatre arrêts environ, puis au terminus durant quatre minutes. Un bras télescopique fixé sur le toit du véhicule s’accroche à une sorte de borne qui permet la recharge rapide. Si, en soi, le concept n’est pas nouveau, c’est l’absence de câble de raccordement qui fait la nouveauté.

En termes écologiques, ces bus évitent les émissions d’oxydes d’azote et de particules fines dans l’air et les émissions de CO2 sont réduites de 1000 tonnes par année, affirment les TPG. De plus, le bruit est réduit drastiquement. En ce qui concerne son prix, le coût est de 10% de moins que celui d’un trolleybus.

Un produit réussi pour ABB

L’entreprise de développement s’est alliée avec les TPG, puis les SIG et l’Office de promotion des industries et des technologies, basé à Genève. « Nous avons très vite mené une étude de faisabilité économique, explique Jean-Luc Favre, directeur d’ABB Sécheron. Certaines écoles ont également été associées au projet. La station de recharge est par exemple issue d’un concours organisé auprès des étudiants de l’Hepia. Nous n’aurions pas pu mener ce projet sans la coopération de ces différents acteurs.»
Genève développera sans doute d’autres lignes et de nombreuses villes en France, en Allemagne, en Chine ou encore en Russie ont manifesté leur intérêt pour la technologie TOSA.

Selon Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé de l’économie, le projet est un «outil de promotion» pour le canton.

Source : http://www.lecourrier.ch/140898/geneve_achete_douze_bus_electriques_uniques_au_monde

Crédit photo : By User:Hoff1980 (Own work) [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.