3 moyens d’identification : la banque s’intéresse au biométrique

Print Friendly, PDF & Email

irisEn raison de la digitalisation des opérations bancaires et du fait que les mesures d’identifications actuelles ne sont pas sûres, la banque se tourne vers l’identification biométrique. De plus, le nombre de personnes dans le monde à ne pas posséder de document officiel d’identité serait de 60%, selon une étude menée par Temenos, société genevoise développant des logiciels bancaires.

C’est pour ces raisons que le secteur bancaire met actuellement l’accent sur les systèmes de reconnaissance biométrique, tel que la reconnaissance vocale, le scanning de l’iris ou encore l’identification des empreintes digitales. Cette dernière est par ailleurs la plus souvent utilisée pour sa facilité d’usage, grâce aux écrans tactiles.

Les outils de vérification usuels étant dépassés et facilement imitables (signature, document papier), les établissements financiers s’intéressent de plus en plus à cette technologie en continuel développement. Le Japon et les Etats-Unis pour ne citer qu’eux ont déjà mis en place ce système. Les banques suisses n’ont pas encore adopté ces moyens d’identification, mais cela ne saurait tarder.

Source : http://www.agefi.com/une/detail/archive/2014/december/artikel/temenos-les-empreintes-digitales-le-scan-de-liris-ou-la-reconnaissance-vocale-se-developpent-dans-la-finance-387224.html

Photo credit: ✦ thilo_m ✦ via photopin cc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.