Ataa Dabour : Femme aux multiples talents et fondatrice de Security and Human Rights

Print Friendly, PDF & Email

 

Quelques mois après l’inauguration de l’association, nous avons eu l’opportunité de rencontrer la fondatrice et présidente de Security and Human Rights (SHR). Une institution genevoise humanitaire internationale pour la formation et la sensibilisation d’acteurs privés et publics aux droits humains, et qui œuvre pour la création de connexions, de confiance, et de dialogue entre différents acteurs de la Genève internationale. Saisir et prendre conscience de la place de l’être humain dans une société de plus en plus interconnectée, associée à l’explosion de la population mondiale, est plus que nécessaire. Est-il réellement possible de tendre vers un monde plus juste, plus durable et plus prospère en laissant les facteurs humains en dehors de l’équation?

Ataa Dabour, un parcours international et humanitaire

D’origine palestinienne et syrienne, Ataa Dabour est née et a effectué la grande partie de son cursus académique en Suisse. Son engagement et son travail dans divers domaines liés aux enjeux globaux ont été récemment récompensés par l’obtention du titre honorifique d’Ambassadrice pour la Paix. Diplômée d’un Bachelor et d’un Master au sein de la faculté des Lettres, elle termine un Master d’études avancées au sein du Global Studies Institute en Sécurité Globale et Résolution des Conflits. Elle accomplit entre-temps plusieurs stages en lien avec les relations internationales, la sécurité globale ainsi que les droits humains à Genève et Bruxelles. Elle obtient également un diplôme en droit humanitaire à l’Université de Leiden, aux Pays-Bas, avant de devenir membre observatrice à l’ICoCA, l’Association du Code de Conduite International.

«Nos origines finissent toujours par nous rattraper d’une manière ou d’une autre, d’autant plus si celles-ci riment notamment avec les notions de paix et de guerre, mêlées à la Genève internationale. À cela s’ajoutent notre parcours académique, les questions sociétales qui nous préoccupent, les réflexions autour du monde que nous voulons construire et des valeurs que nous défendons. C’est dans cet esprit que l’association a été créée»

Pourquoi cette cause?

Une société en changement perpétuel est à la fois une source de réjouissance et d’insécurité. Des opportunités sont certes à saisir, mais des défis sont également à relever. Dans les deux cas, le facteur humain doit rester au cœur des préoccupations, des analyses et des décisions selon l’association. Or, cela n’est toujours pas le cas. Les conséquences d’un tel « oubli » pourraient à l’avenir être lourdes à porter. L’actualité et certains événements sociétaux mettent bien en exergue ce phénomène. La mission de l’association est de placer l’humain au cœur des enjeux globaux. Le premier pas pour tout changement durable relève toujours d’une prise de conscience collective. Les objectifs de SHR sont d’une part, de sensibiliser, former et responsabiliser les acteurs privés et publics aux enjeux humanitaires, sécuritaires et globaux. De l’autre, de créer des synergies entre différents acteurs de la société, en ayant davantage de dialogue et de collaboration. Il s’agit, sans aucun doute, de la meilleure stratégie pour atteindre l’objectif fixé par l’association, à savoir le respect des droits humains, la garantie de la sécurité humaine et le développement sociétal durable.

 

Emploi du temps chargé, mais valorisant

Dans une association en pleine croissance, les choses évoluent très vite et certains jours ne sont pas de tout repos pour une présidente. L’administration, le développement stratégique et la planification demandent beaucoup de son temps, mais elles sont nécessaires pour le bon fonctionnement et l’évolution pérenne de l’association. Une de ses activités gratifiantes est d’aller à la rencontre de nouvelles entités ou de futurs collaboratrices et collaborateurs, afin de lier de nouveaux partenariats et proposer des projets épanouissants. Tous les jours, il y a de nouveaux défis à relever, mais grâce au travail d’équipe, Ataa Dabour arrive toujours à atteindre les objectifs fixés. Les valeurs humaines véhiculées au sein de l’association et les différents types de management employés sont des éléments qu’elle valorise tout particulièrement. L’apprentissage et l’évolution constants d’un point de vue professionnel et humain restent une richesse indéniable de SHR.

«C’est être présent pour chaque collaboratrice et collaborateur afin qu’elle ou qu’il puisse s’épanouir, augmenter en compétence et en confiance. C’est beaucoup de plaisir et il est vrai que j’ai la chance d’être entourée par une équipe qui me rappelle combien il est important de se reposer et de prendre du temps pour soi.»

 Activités et projets de l’association

Plusieurs projets sont en cours, répartis entre deux départements connectés.

Le premier, le SHR Lab, est constitué de plusieurs pôles regroupant des activités de discussion, d’échange, de développement et de connexions. Cela passe notamment par la publication d’articles, l’organisation de tables ronde et de forums, la création artistique et audiovisuelle liée à la sécurité globale, la paix et les droits humains.

Quant au second, le SHR Academy, qui ouvrira prochainement, il sera en charge de la formation et de la sensibilisation auprès de futurs collaborateurs.

Ces activités sont toujours prises sur décision collégiale entre les différents membres du comité exécutif. Un des aspects centraux de cette institution vise à préserver un équilibre entre le bien-être de ses membres et le développement de l’association.

 «L’essentiel n’est pas de briller, mais de maintenir la motivation de nos collaboratrices et collaborateurs, et leur envie d’évoluer avec nous! La mise en place d’un projet requiert toujours la participation de tous. Chaque personne amène avec lui ses idées, ses compétences et ses qualités. C’est aussi ça la force de SHR»

Recrutement atypique

L’association est toujours à la recherche de collaboratrices et de collaborateurs. Le recrutement est atypique puisque celui-ci se base particulièrement sur l’observation, l’écoute, l’échange et le consensus. Tous les profils sont les bienvenus. Celle-ci a d’ailleurs accueilli ses deux premiers stagiaires et d’autres rejoindront très certainement.

«L’essentiel est de veiller à trouver un terrain d’entente entre nos collaboratrices, nos collaborateurs et SHR; de savoir mettre fin à une collaboration lorsque ce win-win n’existe plus afin de préserver un environnement sain, bienveillant, juste et collaboratif»

La plupart sont des étudiants ou jeunes diplômés dans divers domaines, en «transition» avant leurs prochains défis professionnels.

Compétences clés

Les expériences académiques et professionnelles sont importantes pour l’association, mais moins que les valeurs et les qualités : l’éthique, l’intégrité, l’humilité, la coopération, la confiance, la flexibilité, la résilience, la communication et la remise en question.

Ataa Dabour est convaincue que ce sont ces qualités, alliées à l’envie de progresser et d’avancer ensemble, qui leur permettront d’atteindre les objectifs de l’association et de ses membres, à titre individuel et professionnel.

Première expérience dans une association globale

Un premier avantage indéniable de l’institution est qu’elle offre une première expérience professionnelle dans le domaine des droits humains et de la sécurité au travers des enjeux globaux. Le second est la préparation aux besoins du monde professionnel par l’acquisition de compétences techniques. Avoir un bagage académique est certes essentiel, mais avoir une expérience dans le domaine l’est tout autant. L’association offre un espace d’échange bienveillant, tolérant et dynamique qui permet à tout à chacun d’évoluer sur le plan personnel et professionnel. Par ailleurs, au travers des différents projets, SHR collabore avec plusieurs institutions locales ou internationales dans le domaine public et privé. La création d’un réseau professionnel n’est pas un élément à négliger, surtout lorsque 80 % des emplois passent par le marché gris.

 «Je le dis bien souvent: les compétences ne servent à rien si vos valeurs et votre vision ne sont pas partagées par SHR, ou si l’individuel apparaît au détriment du collectif»

Importance du réseau

Le maintien et le développement du réseau sont deux éléments importants de l’association. Au sein de SHR et de ses membres, l’esprit d’entraide et de partage est très ancré. Le réseau de chacun peut venir en aide à une tierce personne et donc ouvrir de nouvelles opportunités. Par ailleurs, l’institution possède également un réseau développé, rapidement mobilisable pour tous projets et activités de l’association ou du personnel. Il s’agit d’un système gagnant – gagnant et non opportuniste.

 «Le réseau est à l’image d’un conseiller, d’un guide et parfois d’un mentor. Il peut nous apporter en termes de développement, d’influence, de visibilité, de partenariats et de collaborations»

L’association SHR a vu le jour afin de former, sensibiliser et responsabiliser différents acteurs, notamment du privé, en ayant comme but de casser les murs, créer davantage de ponts et de dialogues entre eux. Dans une société globalisée, il est important de ne pas laisser l’humain de côté. Le SHR travaille tous les jours afin de tendre vers une société plus juste, plus durable et plus prospère.

Soutenir l’Association

Pour davantage de renseignements sur nous, vous pouvez sans autre consulter notre site web via www.shr-association.ch; nous contacter sur contact@shr-association.ch et nous suivre sur nos réseaux sociaux: LinkedinFacebookInstagram

Les dons, les legs et les adhésions aident financièrement l’association à organiser des activités pour la formation, la sensibilisation, et la responsabilisation aux droits humains et au droit international humanitaire, ainsi qu’à la mise en place de projets qui visent à créer des synergies, du dialogue et de la collaboration entre différents acteurs de la société.

Compte n°:               15-385718-4

IBAN:                         CH16 0900 0000 1 538 571 4

BIC/SWIFT:               POFICHBEXXX

Bénéficiaire:             Security and Human Rights — Onex

 

Photos : Milinda Wannakula & SHR

 

Milinda Wannakula |Project Coordinator Specialising in International Relations Milinda Wannakula |Project Coordinator Specialising in International Relations

Driven by my desire to learn and understand international issues, I oriented my studies towards International Affairs, an academic background which required an analytical mind and helped me sharpen my communication skills in English and in French.

I have always wanted to help others; so, I headed for humanitarian and international organizations. As a project coordinator for diverse NGOs, I learned how to plan, organize and implement projects. During my internship at the Geneva International Peace Research Institute, we launched an international conference with researchers from all over the world. I had to take care of the logistics of the event and to manage my team. I also did the accounting of the event and booked all their flights and hotels for the participants. I had to multitask to meet tight deadlines. My versatility and my resistance to pressure allows me to find solutions quickly.

Now, I want to evolve in a stimulating environment and continue putting my skills to work for others. Rigorous and methodical, I am committed to always performing the tasks assigned to me with the smile that characterizes me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.