Chef de secteur : un métier aux multiples facettes

Print Friendly, PDF & Email

Le chef de secteur dans les entreprises de nettoyage est une personne clé pour son entreprise. Il fait le lien entre le client et la société, l’employé et la société et surtout l’employé et le client. Le chef de secteur a de multiples casquettes : RH, formateur pour son staff, vendeur, contrôleur de chantier, motivateur de troupe, médiateur et dans certains cas, nettoyeur. Il peut également s’occuper du service réclamation, de l’administration ou de la facturation. Le chef de secteur doit pouvoir se mouvoir dans les différents domaines qui lui incombent.

chef de secteurDe plus, le temps ne compte pas. Souvent amené à faire des heures supplémentaires, il doit savoir gérer son temps, afin de ne pas se laisser submerger par le travail. Le chef de secteur est souvent sollicité très tôt le matin, en journée et le soir, ce qui peut conduire à un stress. Il est très important d’avoir une organisation rigoureuse, afin de ne pas se laisser déborder par le travail et pouvoir concilier emploi et vie privée. C’est la partie du job qui est la plus difficile.

Quelles compétences pour un chef de secteur ?

En tout premier lieu, il est essentiel d’être organisé et méticuleux, en raison la diversité de clients à gérer. Il faut donc avoir une bonne vision de votre portefeuille clients. Il arrive souvent qu’un client vous appelle alors que vous êtes en déplacement et vous pose des questions sur le cahier des charges. Le fait de connaître vos clients vous aidera à répondre à leurs demandes sans forcément devoir contrôler le dossier client (dossier qui se trouve la plupart du temps au bureau). Ainsi vous gagnerez du temps.

Deuxièmement, il faut connaître votre métier, aussi bien pour votre client que pour votre personnel. En effet. vous jouez un rôle de conseiller aussi bien pour votre client que pour votre staff. Il est non seulement très important de connaître les différentes techniques de nettoyage, leur processus, les normes de sécurité, mais aussi de pouvoir reconnaître les différents matériaux à traiter (bois, pierre, métaux, verre, etc.) afin  de pouvoir définir la meilleure technique et le meilleur matériel à utiliser.

Une bonne gestion du stress peut s’avérer très utile lors des périodes de travail intenses qui ont souvent lieu en fin de mois, au moment où il faut rendre les rapports client (pour permettre la facturation), les heures des employés (pour les payements des salaires) ainsi que préparer la nouvelle planification pour le mois qui vient. Sans une bonne organisation et une bonne gestion du stress, cela peut vite vous rendre « chèvre ».

Un bon relationnel représente également un atout. Souvent amené à recruter votre personnel vous-même en fonction de vos besoins, il est préférable d’être à l’aise dans les rapports entre patron et employé. Engager du personnel, c’est agréable mais le licencier (ce qui peux arriver) l’est moins. Cela fait  pourtant aussi partie des tâches d’un chef de secteur. C’est pourquoi une bonne sélection des dossiers lors des entretiens peut s’avérer utile afin de s’éviter des tracasseries.

Enfin, la connaissance des langues peut s’avérer très utile (surtout dans des villes comme Genève ou Zurich). L’anglais et un grand atout, mais l’allemand (souvent le siège social se trouve en Suisse allemande) ou l’espagnol peut s’avérer très utile dans des villes très cosmopolites.

Où exercer ce métier ?

Ce poste se retrouve dans de nombreuses sociétés, sous la dénomination de chef de secteur ou de responsable d’exploitation.

Comment y parvenir ?

Il n’existe pas une école à proprement dit, mais souvent l’accès à ce genre de poste se fait avec l’expérience. Vous commencez par un poste de chef de site, où vous mettez en avant vos compétences de gestion d’équipe, de planification de travaux, de contrôle et de relationnel auprès de votre client. Après quelques années à ce poste, vous pourrez accéder au poste de chef de secteur avec la gestion d’un portefeuille clients (plus au moins grand) et de plus d’une 50aine de collaborateurs.

Quel avenir pour un chef de secteur?

Vous avez la possibilité d’évoluer en tout temps. Le poste de chef de secteur n’est que le début d’une longue carrière qui après quelques années, selon les opportunités offertes par votre entreprise ou les nouveaux diplômes ou brevets obtenus, en fonction de vos aspirations, vous pouvez atteindre des postes à haute responsabilité.

En résumé, si vous aimez le contact avec la clientèle, la gestion d’équipe, si vous êtes organisé, et que vous n’avez pas peur de mouiller votre chemise en cas de stress, vous devriez apprécier cette activité variée et riche en satisfaction personnelle !

Photo credit :Web Buttons Inc via Fotolia.com (Licence standard)

Loris Campanelli Loris Campanelli

Répondre aux demandes de mes clients ainsi que fournir un service de qualité sont mes priorités. Organisé et méticuleux, je me plais à évoluer dans un domaine où les tâches son diverses et le stress omniprésent. Je suis Chef de secteur. Par mon action, je planifie le travail de mes équipes, je réponds aux demandes de mes clients, je m’occupe des salaires ainsi que de la facturation et enfin je remonte les informations à ma direction. Positif et ouvert de nature, je m’adapte rapidement à toute nouvelle structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.