Cisco va rapatrier 67 milliards de dollars !

Print Friendly, PDF & Email

Cisco Systems à bondit de 4,73% à la clôture de Wall Street, au lendemain de comptes trimestriels plutôt réjouissants.

Le groupe a déploré une charge exceptionnelle de 11,1 milliards de dollars liée à la réforme fiscale américaine, ce qui fait plonger le bénéfice net du second trimestre fiscal dans le rouge, à hauteur de 8,8 Mds$.

Cependant, en base non-GAAP, le bénéfice ajusté par action ressort positif de 63 cents, ce qui traduit une hausse en glissement annuel et dépasse le consensus (59 cents). Les revenus totalisent quant à eux 11,9 Mds$, en progression de 3%, en haut de fourchette des anticipations.

 

Actionnaires récompensés

Sur le trimestre entamé, 3ème trimestre fiscal 2018, les revenus du géant des équipements de réseaux sont attendus en croissance de 3 à 5%, pour un bpa ajusté logé entre 0,64 et 0,66$. Le groupe va majorer de 14% son dividende et doper de 25 Mds$ ses rachats d’actions.

 

Impact de la réforme fiscale

Par ailleurs, Cisco entend rapatrier 67 milliards de dollars aux États-Unis durant le trimestre, profitant des récentes évolutions fiscales. Il s’agit de l’un des plans de rapatriement de cash les plus importants annoncés à ce stade aux USA. La firme de la Silicon Valley utilisera l’essentiel de cette montagne de cash pour récompenser ses heureux actionnaires durant les deux prochaines années, par rachats d’actions et dividendes. 44 Mds$ devraient ainsi être restitués aux investisseurs.

 

1’400 milliards de dollars de cash « offshore » pour les grandes firmes américaines

L’agence Moody’s avait estimé en fin d’année dernière à 1’400 milliards de dollars, le cash détenu à l’étranger par les grandes compagnies américaines. Cinq firmes – Apple, Microsoft, Alphabet (Google), Oracle et Cisco – détiendraient un cumul de 600 Mds$ offshore.

Apple entend également rapatrier son cash « offshore », qui totalise plus de 250 milliards de dollars ! Pour cela, le groupe à la pomme devra payer la bagatelle de 38 milliards de dollars d’impôts aux États-Unis. Le groupe de Cupertino prévoit ensuite d’investir massivement aux USA, créant 20.000 emplois et construisant par ailleurs un nouveau campus.

 

Source : boursier.com

Jean-Pierre Asensio Jean-Pierre Asensio

Au bénéfice de 15 années d'expérience professionnelle dans l'administration, l'assistanat, le marketing et la finance, ces domaines que je connais très bien, ont encore beaucoup de facettes à découvrir.
Assistant administratif, assistant de direction ou consultant financier, ce sont mes domaines de prédilection. Je suis fasciné par ces domaines car ils ne cessent d'évoluer d'années en années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.