Plus de 500 millions de mails supprimés grâce à Cleanfox !

FavoriteLoadingPlacer dans les favoris
Print Friendly, PDF & Email

CleanFoxAvec son applications web, iOS et Android gratuite, Foxintelligence qui a lancé Cleanfox il y a un an et qui rassemble plus d’un million d’utilisateurs, a décidé de s’attaquer à la pollution numérique. Nous le savons, depuis des années, le CO2 est l’ennemi numéro un de la planète !

Si Internet était un pays, il serait le 6ème plus gros consommateur mondial d’électricité.

Avec Cleanfox, les utilisateurs peuvent se désabonner et supprimer en un clic leurs newsletters et ainsi réduire en moyenne de 10kg leur empreinte carbone annuelle.

Une newsletter génère environ 10 grammes de CO, 90% d’entre elles ne sont jamais ouvertes… Pour avoir une idée, 100km parcourus en voiture correspondent environ à 20 kg de CO2 dépensé.

Selon le rapport Clicking Clean publié le 10 janvier 2017 par Greenpeace, le secteur informatique représente aujourd’hui environ 7 % de la consommation mondiale d’électricité.

Si Internet était un pays, il serait le 6ème plus gros consommateur mondial d’électricité. En 2020, le trafic pourrait avoir triplé.

Cleanfox, c’est déjà :

  • Plus de 500 millions de mails supprimés
  • 5 000 tonnes d’émissions de CO2 évitées
  • 1 millions d’arbres sauvés

En partenariat avec l’organisation internationale WeForest, Cleanfox consacre une partie de ses revenus à planter des arbres en Zambie. Chaque utilisateur, ayant parrainé une personne, a la possibilité de planter un arbre.

Pensez à nettoyer votre boîte mail !

Source : cleanfox.io

Photo credit : Copyright © Cleanfox

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 36
    Partages
Sebastien Sixt About Sebastien Sixt

Graphiste depuis bientôt vingt ans et directeur artistique durant les huit dernières années pour un magazine de luxe équestre, j’ai acquis une solide expérience dans le print et l’édition. – Un parcours dans diverses structures, me permet de m’adapter et d’évoluer rapidement. – Mon intérêt pour l’écologie m’amène aujourd’hui, à me former en parallèle de mon activité, comme conseiller en développement durable et de créer des projets autour de cette thématique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *