Le Climathon, 24 heures pour hacker trois défis passionnants

Print Friendly, PDF & Email

Climathon

Les 15 et 16 novembre prochains aura lieu le Climathon de Genève au Campus Biotech. Alors en quoi consiste exactement cet événement important pour le futur de la cité de Calvin ? Explications au travers de l’interview de Géraldine Fankhauser et Félix Stähli.

 

Géraldine Fankhauser et Félix Stähli en quelques mots 

Géraldine Fankhauser est actuellement employée au sein d’Impact Hub Genève, avec comme rôle principal l’aide opérationnelle dans l’organisation du Climathon de Genève et de Lausanne, en partenariat avec eqlosion, qui accompagne les organisations et les territoires à l’ère de la transition écologique.

Félix Stähli, co-fondateur d’Impact Hub Genève et Lausanne, travaille principalement avec des acteurs établis sur divers projets pluriorganisationnels et sur des défis systémiques.

 

Impact Hub : un soutien pour les projets de demain

Le but de cette organisation est d’être un soutien institutionnalisé pour des porteurs de projets concernant le monde de demain, individus ou « corporates ». Ces projets sont écologiquement durables évidemment et financièrement viables. 

 

Le Climathon à Genève cette année 

Le premier Climathon a eu lieu à Zürich, il y a cinq ans. Cette année, plus d’une centaine de villes du monde entier, d’Honolulu à Sydney en passant par des villes d’Afrique, d’Asie et des Amériques, organisent cet événement afin de trouver des solutions pour notre futur. Selon Climate-Kic, créateurs initiateurs du Climathon, d’ici cinq ans, plus d’un millier de villes participeront au projet.

Alors qu’est-ce que le Climathon Genève? Ce sont 24 heures de discussions-partage d’idées sur quatre thématiques :

  • Développer la mobilité partagée dans l’agglomération genevoise
  • Réduire les émissions de CO2 dues au trafic motorisé en Ville de Genève
  • Améliorer la téléconférence pour réduire les déplacements en avion
  • Une thématique proposée par les SIG et gérée en interne

Géraldine Fankhauser nous rappelle que cet événement s’adresse bien évidemment à tout un chacun. La participation est gratuite, et le but est de créer une plateforme d’innovations sur le thème du climat, en amenant les gens présents à stimuler l’intelligence collective pour voir émerger des solutions réfléchies ! 

“Cet événement amènera aux participants constitués d’entrepreneurs, d’étudiants, de professionnels de différents secteurs ainsi que toute presonne qui le souhaite, de s’engager de manière collaborative et constructive, et d’apporter une nouvelle manière de co-créer des solutions innovantes dans leur contexte d’habitat.”

 

Les acteurs de l’événement

En plus des participants et du staff encadrant, quatre acteurs principaux seront sur place : la Ville de Genève, le Canton, l’Université et les Services Industriels de Genève (SIG). Ce sont à eux que l’on doit les défis proposés, chacun ayant mis sur la table une problématique sur laquelle il souhaite une perspective nouvelle, celle de hackers aux profils variés.  

Ces quatre entités seront présentes sur place. Tout d’abord pour présenter le contexte, les enjeux et les attentes de leur défi respectif, mais également pour officier en tant que membre du jury à la fin de l’événement. De cette manière, ils seront aux premières loges pour assister aux solutions proposées par les hackers. 

Enfin, les participants seront soutenus par des experts qui viendront donner leur feedback et des pistes de réflexion sur leurs propositions de solution. 

 

Pour participer 

Comme énoncé plus tôt, l’inscription est gratuite et pour tout le monde, mais limitée à un seul des défis proposés. Sur le formulaire à remplir directement sur le site internet, les données personnelles habituelles ainsi que le background de chacun sont demandés, et ce, dans le but de s’assurer un pool assez varié au sein de chaque équipe.

Les attentes pour cet hackathon de 24 heures

Félix Stähli nous explique que plus que des discussions, le but est de stimuler l’intelligence collective à travers un processus d’idéation déjà établi. Avec une participation active de chacun, on aura en quelque sorte un immense brainstorming. Quatre équipes par défi seront formées (sauf celui proposé par les SIG qui aura sa propre équipe de hackers), avec pour but de créer une solution concrète qui sera présentée à un jury à la fin du Climathon. Ces solutions pourront ensuite être suivies et traitées en partenariat avec eqlosion, si les équipes le souhaitent.

 

L’impact sur la région genevoise

Cet événement amènera aux participants constitués d’entrepreneurs, d’étudiants, des professionnels de différents secteurs ainsi que de toute personne qui le souhaite, de s’engager de manière collaborative et constructive, et d’apporter une nouvelle manière de co-créer des solutions innovantes dans leur contexte d’habitat. Bien entendu, pour avoir quelques projets de qualité qui aient un impact, il faudra une grande quantité d’idées. C’est pour cela qu’une quinzaine d’équipes seront créées sur place pour optimiser les résultats. Le Climathon a lieu chaque année, en réseau avec d’autres Climathons dans le monde. Les solutions apportées dans une ville peuvent donc être adaptées à un autre lieu dans un principe de partage des solutions. Il faut plusieurs hackathons de ce genre pour attaquer chaque défi sous tous les angles possibles.  

 

Les 25 et 26 octobre passés a eu lieu le Climathon de Lausanne. Quel bilan ?

L’événement s’est parfaitement déroulé ! Au total, une participation qualitativement haute, avec plus de 70 participants accompagnés de 20 experts, qui avaient pour but d’imaginer à quoi ressemblerait Lausanne en 2050, et de réfléchir à quelles pourraient être les énergies de demain. 

 

Remarque de fin

Le Climathon est vraiment axé sur le citoyen « lambda », dans le but d’avoir de nouveaux points de vue, de nouvelles perspectives, pouvant montrer aux acteurs présents sur place les routes à prendre ou à abandonner !

Les inscriptions sont encore ouvertes jusqu’au mercredi 13 novembre et il reste encore quelques places, alors n’hésitez plus et venez participer à cet événement majeur pour la région et le climat !

 

Source et credit photo : https://climathon.climate-kic.org/fr/geneva

Clément Capponi Clément Capponi

"A pessimist sees the difficulty in every opportunity. An optimist sees the opportunity in every difficulty." - Winston S. Churchill

As someone who loves life, I can relate myself to this quote because facing challenging situations is part of my everyday experience. From my years as an Aircraft Coordinator using my leadership when I was supervising everything that happens on a plane, to handling conflicts with angry customers, via my relationship building skills based on all the people that I've met, I want to evolve in a dynamic environment where my values and my team spirit are useful.

This has lead me to have no fear of taking responsibilities even when I'm under pressure. As a solution finder, I always follow my instinct because what matters the most comes from inside of me.

To avoid routine, I spend my free time doing what I love, which means hanging out with my friends or spending energy playing tennis or football (actually sport in general) or supporting my favorite ice hockey team at the stadium.

Let sum up like this :

"Some people want it to happen, some wish it would happen, and others make it happen." - Michael Jordan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.