Comment transporter des œuvres d’art de manière idéale

Print Friendly, PDF & Email

Transporter des œuvres d’art peut s’avérer très complexe.

En effet, une œuvre d’art est en général une pièce unique et irremplaçable. Pour définir sa valeur, il faut s’appuyer sur plusieurs caractéristiques, comme l’âge, le nombre (unique ou lot) ou la composition (toile, pierre, porcelaine, fer…) de l’œuvre.

Lorsque vous déplacez des œuvres d’art, cela demande de faire face à des situations non conventionnelles. En effet, la sécurité, le volume de l’œuvre, les coûts, les formalités à remplir ou encore les délais induisent l’implication de plusieurs métiers :

  1. L’emballage : de la simple protection sous couverture à la mise en caisse isotherme
  2. Le transport : l’acheminement partout à travers le monde (par camion, avion, bateau ou train) et son suivi
  3. Les manutentions et le bardage : toutes les formes de manutention manuelle ou mécanique pour déplacer et installer une œuvre
  4. Le magasinage : stockage à la demande des œuvres ou des caisses dans un entrepôt sous haute sécurité
  5. Les formalités « beaux-arts » et douanières : toutes les démarches permettant aux œuvres de circuler

 

L’emballage : la clé pour un transport d’œuvres d’art en toute sécurité

Les œuvres d’art sont principalement endommagées lors de transports. Cela concerne autant les pièces de grandes tailles (sculptures, tableaux) que de petites tailles (figurines). Afin que ces pièces soient protégées au mieux durant les transport, un des éléments clés est l’emballage.

Celui-ci doit être choisi selon de la nature de l’œuvre, le mode de transport utilisé ainsi que la durée du voyage.

Le choix de l’emballage est donc très large : pour le transport par camion, le tamponnage (toutes les formes de protection et d’emballage à l’exception d’une caisse) suffit, alors que pour les très longues distances, il est indispensables d’utiliser des caisses, soit en bois ou en cartons. Pour illustrer la complexité d’un emballage, prenons l’exemple d’un tableau avec cadre. Celui-ci nécessite au préalable des protège-coins en mousse puis un emballage en bullkraft et un calage en polystyrène. Enfin, le tout doit être emballer dans un carton rigide ou une caisse.

 

Une température idéale

La température est également un élément crucial de transport. Celle-ci doit rester stable, plus particulièrement pour les peintures. Là encore, cela dépend de la nature de l’œuvre, du mode de transport et du lieu de provenance ou de destination. La température idéale se situe entre 18° et 20°C avec une tolérance de + ou – 5%.

Enfin, pour transporter vos œuvres d’art, nous vous conseillons de contracter une assurance. En ce qui concerne le transport des tableaux, selon la valeur de vos œuvres, certains démarches doivent être entreprises auprès des douanes ou du ministère de la culture.

Le transport d’œuvres d’art s’avère donc être très complexe, et nécessite l’expertise de plusieurs métiers afin de protéger de manière optimale des pièces d’une valeur inestimable.

 

Sources :

https://www.perceval-express.com/actualites/transport-art/specificites-transport-oeuvres-d-art/

harch.ch

https://e.issuu.com/anonymous-embed.html?u=www.lpart.fr&d=lp-art_le-guide

http://www.artprodem-transport.fr/transport-objets-d-art-versailles.htm

Crédits photo : La Joconde – Le Louvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.