E-commerce : l’e-volution mode 3.0

Print Friendly, PDF & Email

La transformation numérique de la mode est en marche et l’industrie textile se mue version 3.0. Le développement fulgurant du e-commerce, le stylisme à base d’algorithmes et l’avènement des médias sociaux comme canal marketing incontournable changent le paysage de la consommation helvétique en / hors ligne. En tête de file, Zalando secoue cette industrie en intégrant toutes les nouvelles technologies à ses projets audacieux.

 

E-commerce vs secteur de la mode traditionnel : le marché helvétique en main de firmes étrangères

Selon l’étude Retail Outlook 2017, les analystes de Crédit Suisse prédisent que les ventes en ligne vont continuer à progresser sur le marché textile national. En raison de la vive concurrence des e-commerçants, et ce, combiné au Franc fort, le secteur de la mode traditionnel suisse devrait aussi souffrir cette année de la hausse des achats commandés à l’étranger. La tendance ne va pas changer d’après les spécialistes.

Thomas Lang, expert en e-commerce du cabinet de conseil Carpathia, estime que les compagnies internationales détiennent environ 80% du marché en ligne de la mode en Suisse. Son analyse montre que la filiale suisse de Zalando occupe un tiers du secteur en 2016.

Les détaillants en ligne localisés à l’étranger (Amazon, les pure-players de la mode comme Asos ou les déclinaisons en ligne des catalogues classiques de vente par correspondance) occupent en premier lieu le reste du marché, suivis par les commerçants nationaux sur le marché de niche (par exemple : sites spécialistes des grandes ou petites tailles).

Se succèdent ensuite les clubs de vente privée (tels que Koala, eboutic), les marques avec une grande présence et identité en ligne (Nike, Adidas, …) et pour finir les détaillants stationnaires proposant leur boutique online comme Manor ou Globus.

 

La Génération Y toujours plus exigeante

Les sociétés d’e-commerce doivent aujourd’hui s’adapter au mode de vie hyper-connecté de la génération des millennials et répondre aux attentes de ces digital natives afin de rester dans la course.

Dans ce contexte concurrentiel où les habitudes des consommateurs sont en pleine mutation, les e-commerçants doivent surfer sur la vague des technologies numériques. L’utilisation des données, les technologies d’intelligence artificielle ainsi que la réalité augmentée et virtuelle, servent le client de façon ultra-personnalisée afin d’anticiper ses envies.

 

Nouvelle expérience digitale

Google Germany et Zalando s’allient pour un projet expérimental : Project Muze.

L’idée est d’inviter l’internaute à créer son propre style selon sa personnalité : indiquer son genre (homme / femme), son âge, son humeur, son type de musique favorite ou le courant artistique lui correspondant le mieux sont les quatre critères à définir avant de dessiner un motif / une forme. Ces données sont ensuite utilisées sur la plateforme open source de machine learning TensorFlow, calibrée en amont grâce aux données récoltées de 600 experts mode, associées aux renseignements des Google Fashion Trends.

Le résultat : une tenue originale adaptée à l’utilisateur, cependant encore difficile à porter au quotidien !

 

Démocratiser l’intelligence artificielle

Créer une expérience shopping en ligne adaptée à chaque profil grâce à l’intelligence artificielle, voici le nouveau défi des marques de mode.

La start-up berlinoise Outfittery, présente en Suisse depuis 2013, réunit technologies, basées en partie sur des algorithmes, et expertise humaine afin de proposer un service online de shopping personnalisé pour la gente masculine. En quelques clics, l’utilisateur répond à un questionnaire qui est utilisé par un expert en style qui lui présente une tenue complète selon ses goûts.

A l’instar de la start-up berlinoise, Zalando a lancé Zalon, service de conseil en shopping mode personnalisé dédié tant aux hommes qu’aux femmes.

 

Zalando : la muse numérique à suivre ?

Figure de réussite dans l’industrie de la mode 3.0, Zalando bouleverse les codes depuis sa création en 2008.

Le pure-player allemand augmente son chiffre d’affaires de 23% en 2016 et secoue le secteur de la mode non seulement en Suisse, mais aussi en Europe.

La plateforme en ligne innove, collabore audacieusement, transforme les relations entre les marques avec les consommateurs. Elle redessine notre manière de consommer par la technologie : un vrai modèle d’e-volution à suivre.

 

Du commerce vers l’e-commerce : la réforme numérique

Les boutiques physiques aujourd’hui peinent à rester compétitives face aux enseignes en ligne. Celles-ci offrent des délais de livraisons rapides, des retours gratuits et améliorent continuellement leurs interfaces numériques. L’univers de la mode doit évoluer avec les nouvelles technologies par une méthodologie dynamique tournée vers la création. La “fashion réforme” a commencé avec comme leitmotiv créer une rupture avec le commerce conventionnel.

Sources :

http://www.ictjournal.ch/articles/2017-05-29/la-mode-se-glisse-dans-les-habits-du-numerique

Photo crédits : Jack Moreh via Stockvault / capture d’écran de test sur https://projectmuze.com/en

Hong-an Gomez Dinh Hong-an Gomez Dinh

Hello ! I'm An, a cheerful Communication Assistant with 4 years of experience in publishing and mobile applications. I love to design documents and take care of all communication aspects within a company including internal / external communication, community management and writing articles / newsletters. I also have expertise in event project coordination ; being able to take care of projects from A to Z is so challenging ! With an organized and creative approach, I like to evolve in a digital and innovative environment within a team that I can daily assist.

Art, fashion, advertising, new technologies, any digital related fields and cats are my main interests. Meow !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.