Gita Gopinath, première femme à la tête de l’économie au FMI

Print Friendly, PDF & Email

Gita GopinathPour la première fois de son histoire, le Fonds Monétaire International (FMI) a récemment nommé une femme à la tête de sa recherche économique. Dorénavant, aux côtés de Christine Lagarde, directrice générale, Gita Gopinath deviendra la première femme cheffe économiste du fonds, succédant à l’Américain Maurice Obstfeld. Ce dernier, ayant annoncé son départ à la retraite en juillet dernier, cédera sa place à Gita Gopinath d’ici la fin d’année 2018.

 

Un parcours sans faute

À 46 ans, Gita Gopinath a fait preuve d’un magnifique parcours académique, primé pour son excellence tout au long de sa carrière. Après être née et avoir grandi en Inde, Gita Gopinath débute sa formation à la Delhi School of Economics avant de poursuivre son cursus universitaire aux Etats-Unis, où elle finit par devenir citoyenne. Notamment diplômée de l’Université de Washington en 1996 pour son master, puis de l’Université de Princeton en 2001 pour son doctorat en commerce et macroéconomie internationale, elle rejoint la même année l’Université de Chicago en tant que professeur auxiliaire avant d’intégrer en 2005 l’université d’Harvard, où elle officie encore en tant que professeur d’économie et maître de conférence et ce, depuis 2010. Lors de son passage à Princeton, elle réalise son doctorat sous la direction de Kenneth Rogoff et Ben Bernanke, eux-mêmes futurs chef économiste du FMI et président de la Réserve fédérale américaine (Fed) respectivement, en leur temps.

Depuis 2017, Gita Gopinath est coéditrice de la Revue économique américaine (American Economic review) et codirectrice du Programme de macro-économie et finances internationales au sein du Bureau de recherches économiques (NBER). Elle est également connue pour sa quarantaine de publications portant sur les taux de change, ainsi que sur les crises des marchés émergents et les politiques monétaires internationales. À l’encontre de la pensée dominante, elle stipule qu’un régime de taux de change flottant n’offrirait pas autant d’avantages que les économistes le pensent, une position qui diverge également des point de vues habituels du FMI.

 

Le dollar, un paradigme monétaire dominant

Gita GopinathSon plus célèbre travail traite du mouvement international des devises qui résultent de l’évolution de taux de change flexibles. Ceux-ci serviraient en principe à protéger une économie en cas de chocs extérieurs. Par exemple, un pays dont la monnaie est en baisse devrait voir ses termes d’échange diminuer, ce qui inciterait tout consommateur étranger à plutôt acheter ses produits et permettrait à son économie de rester en bonne santé. Cependant, les travaux du professeur Gopinath remettent en question cette hypothèse en expliquant que la majorité des échanges commerciaux sont principalement facturés en dollars, ce qui aurait tendance à déprécier la valeur bon marché de ces produits aux yeux de consommateurs étrangers, à moins que leur propre monnaie n’ait elle-même évolué contre le dollar. Dans ce « paradigme monétaire dominant », la force du dollar américain déterminerait donc les flux commerciaux, ainsi que les prix, et les monnaies flottantes offriraient donc moins de protection qu’on ne le pense.

 

Gita GopinathUn pouvoir féminin grandissant

Par conséquent, la nomination de Gita Gopinath vient désormais se rajouter à une liste grandissante de femmes d’exception occupant de postes à hautes responsabilités, notamment aux côtés de Laurence Boone, elle-même nommée récemment à l’OCDE au poste de chef économiste pour diriger les travaux de son Département d’affaires économiques.

 

Sources:

Qui est Gita Gopinath, la nouvelle économiste en chef du FMI?

Gita Gopinath, première femme cheffe économiste du FMI

The IMF appoints a new chief economist

 

Photo credit : By AgnosticPreachersKid [CC BY-SA 3.0 ], from Wikimedia Commons; By World Economic Forum from Cologny, Switzerland (Rebooting India) [CC BY-SA 2.0 ], via Wikimedia Common ; By United States Mint (United States Mint Historical Image Library) [Public domain], via Wikimedia Commons.

Theo Sebagh About Theo Sebagh

I am naturally curious, both personally and professionally, and constantly seek to learn new knowledge while putting it into practice. I enjoy spending my time getting a deeper understanding on a variety of subjects, making sure that I can grasp the less obvious intricacies while covering the bigger picture. I love tech and anything related to solving problems.  Mastering the Microsoft Office Suite as well as getting to know more about various other applications and technological tools are a passion of mine!

I enjoy building strong long-lasting relationships with people, so gathering, analyzing, evaluating and presenting information to support others is what personally drives me. I am currently investigating how the skills I have used and developed as an analyst in finance can help me to continue to evolve as I look forward to my next challenge.

One of my favorite quotes by Benjamin Franklin: "An investment in knowledge pays the best kind of interest."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.