Ifluenz – l’art de monétiser son influence avec Instagram

Print Friendly, PDF & Email

influenceA l’ère de la digitalisation des supports marketing, la publicité traditionnelle doit faire avec un nouvel acteur dans le milieu : les influenceurs digitaux. A l’heure où la tendance est de publier des photos toujours plus belles et où le visuel devient à lui seul du contenu, les marques collaborent avec des influenceurs afin de promouvoir leurs produits. Être connectés certes, mais avec les personnes « in », c’est mieux.

Ifluenz, la jeune pousse genevoise a bien compris la montée en puissance des e-influenceurs et a en fait son concept. Rencontre avec ces super héros du digital qui mettent en lien les marques et les influenceurs Instagram grâce à leur plateforme de marketing innovante.

Digital influenceur : quèsaco ?

Le digital influenceur est un individu qui par son statut ou son exposition médiatique a la faculté d’influer sur les comportements de consommation et la vision perçue d’une marque, d’un produit ou d’un service grâce à l’attraction qu’il provoque sur ce public.

En résumé : c’est un leader d’opinion dans un univers donné – une thématique particulière, qui communique via un medium digital.

Le concept d’influenceur voit le jour avec l’arrivée des réseaux sociaux. Des communautés se créent autour des influenceurs et les marques ont bien compris qu’il faut aujourd’hui jouer la carte du marketing d’influence afin de rester concurrentielles.

Les acteurs du marketing d’influence 

L’infographie du blog d’Augure catégorisent les influenceurs selon 3 genres.

Les célébrités : influenceurs “traditionnels” de type ambassadeurs. Grâce à leur aura qui s’est développée par les réseaux sociaux, ils ont la faculté de construire des communautés d’envergure extraordinaire.

Les leaders d’opinion : cette catégorie regroupe blogueurs, YouTubeurs ou instagrameurs ! Leur plus ? Avoir su générer de l’intérêt et créer une communauté dans laquelle leur opinion a de l’importance.

Les consom’acteurs : ce sont tous les utilisateurs échangeant sur les réseaux sociaux. Ils relayent de l’information et peuvent avoir un impact sur leurs connaissances.

Ifluenz – le geek c’est chic

Ifluenz, c’est l’histoire de trois amis qui cofondent leur entreprise en 2015 dans le domaine du marketing d’influence.

L’épopée commence lorsque l’un des cofondateurs remarque que les instagrameurs publient leurs photos avec des produits. (Hey mais c’est de la publicité gratuite !)

Il y voit un potentiel à exploiter, un outil à créer répondant à un nouveau besoin. « Mettre en scène un produit de marque dans un fil d’actualité populaire qui touche 700 millions de personnes et monétiser ce concept, est-ce faisable ? » se demande-t-il.

Son acolyte Yann Benichou, le « crack en informatique » lui répond « En informatique, c’est toujours faisable ! ». Voilà le « il était une fois » d’Ifluenz.

A l’époque où l’on swipe toujours plus vite de gauche à droite sur Tinder, voici le profil professionnel express de ces messieurs au sein d’Ifluenz. Yann Benichou et Julien Leroy : les Batman et Robin de l’ingénierie informatique, cerveaux geek et en charge de la partie graphique de la plateforme.

Diplômés de l’EPSI à Nantes, leur mission actuelle est de constituer une équipe technique pour continuer à développer l’application et les algorithmes qui font leur succès. Lassana Dioum est quant à lui le Lucius Fox de l’entreprise.

A l’origine du projet qui germe dans son esprit il y a quelques années, il définit la conception et l’architecture du site.

Des aspects administratif, juridique, financier, en passant par le développement stratégique ainsi que des partenariats, il allie savoir-faire et esprit créatif.

« L’aventure est excitante, nous travaillons ensemble sur les problématiques et trouvons des solutions ensemble. Je n’aurais pas fait ce projet-là avec quelqu’un d’autre. » explique le CEO.

La plateforme de marketing innovante

Ifluenz est une plateforme de collaboration entre les marques et les influenceurs inscrits sur son site. L’entreprise met un point d’honneur sur le fait qu’elle n’est pas un annuaire d’influenceurs mais bien un service de mise en relation entre les marques et leaders d’opinion.

En tête du marché européen, la start-up peut se vanter de sa grande communauté ifluenzienne. Elle compte à son actif pas moins de 12’000 influenceurs.

Ifluenz a plutôt un concept B2B2C. Son plus ? Moins coûteuse et beaucoup réactive qu’une campagne publicitaire traditionnelle.

Grâce à la qualité de ses algorithmes, l’entreprise étudie la valeur de l‘influenceur et son contenu. Les savants calculs permettent l’analyse du comportement de l’influenceur, l’interaction avec ses followers, les commentaires, les mentions « j’aime », entre autres. (Et ces quelques données ne sont que le sommet de l’iceberg des possibles éléments analysés… !).

Ne se proclame pas influenceur qui veut !

Pour être éligible et considéré comme influenceur, voici le minimum syndical que requiert Ifluenz : un minimum de 5’000 followers, un compte Paypal et une audience authentique et engagée.

« Lors de l’inscription, certains outils sont utilisés afin de mesurer et vérifier le compte et voir comment l’audience réagit, voir le potentiel du compte », explique le CEO.

La Suisse est un peu à la traîne en termes d’influenceurs en comparaison avec la France et surtout les USA, où l’on retrouve 40% des influenceurs de la plateforme genevoise.

Instagram – le visuel de qualité avant tout

Le CEO nous explique un choix stratégique : « Les gens viennent sur Instagram pour voir les faiseurs de tendances – des personnes qu’ils ne connaissent pas forcément, qui ont un certain style. ». Nous suivons ces gens virtuellement parce qu’ils donnent le la en matière de coolitude.

Centré sur l’aspect visuel, le réseau social, par une seule et unique image, va toucher un public large en un rien de temps dans un cadre qualitatif.

Deux types campagnes d’influence

Le marketing d’influence via Instagram est plus judicieux, visuellement parlant, pour les marques des secteurs de la mode, des accessoires, du bien-être, du lifestyle ou encore du voyage.

Chez Ifluenz, les marques ont le choix entre deux types de campagnes contre commission sur le post.

La campagne standard : la marque fournit le visuel à poster et créée donc sa propre campagne. Cette procédure est automatisée. L’influenceur reçoit trois dollars chaque 1’000 vues. Le budget est minime mais peut toucher la masse.

La solution personnalisée : L’influenceur se met en scène avec le produit dans une ou plusieurs photos qu’il devra faire valider par la marque avant publication. Cette option est plus coûteuse mais la marque peut définir tous les aspects de la campagne, du « sur mesure ».

La rémunération de l’influenceur est à hauteur de cinq dollars les 1’000 vues, avec un minimum de 1’000 dollars.

Le luxe mise aussi sur les influenceurs

L’industrie du luxe pense également digital et fait participer des influenceurs dans leurs campagnes.

Dior lance le projet « Love Chain Miss Dior ». La marque s’engage avec l’association « WE » Charity Organization qui agit en faveur de l’éducation des petites filles et jeunes femmes dans plus de 45 pays.

Le concept de la campagne est de répondre à la question « What would you do for Love ? » (« Que feriez-vous par Amour ? ») par des vidéos ou photos. Le hashtag #DiorLoveChain a été publié presque 9000 fois.

La campagne est représentée par plusieurs instagrameuses et blogueuses françaises. Parmi elles, Estelle du blog EstelleBlogMode, 63’000 followers sur Instagram, a publié plusieurs images de cette collaboration sur son compte. Elle donne rendez-vous à ses suiveurs afin de découvrir la campagne complète de Dior. Si ce n’est pas de l’influence ça !

 

Le client au cœur de la stratégie marketing

Lors de sa pertinente conférence « Pourquoi le consommateur doit être au cœur de votre stratégie business » dans les locaux de la filière genevoise Emakina, Aline Durand, responsable du département recherche / insights a présenté l’Emakina User Equity Model. La méthode permet aux marques d’identifier et prioriser leurs actions face aux nouveaux besoins digitaux de leurs clients.

Elle explique, entre autres, que si les marques veulent augmenter l’expérience client, le client doit être au centre des actions menées. Et donner la parole aux influenceurs fait également partie de l’équation.

Un exemple flagrant d’une stratégie marketing en béton armé est la marque de montres Daniel Wellington. Repérable à chaque poignet des blogueuses et instagrameuses, leur produit est partout !

La marque renonce aux canaux de publicité traditionnels et axe sa communication massivement sur les réseaux sociaux. Cette promotion efficace et économique, inclut le client et la communauté de la marque dans sa campagne qui sont invités à poster leurs photos.

David Daper : La prochaine marque à réussir dans la stratosphère du marketing d’influence? De style urban traveller, la montre de marque suisse fait partie de la communauté d’Ifluenz. Oui, ils sont sympas chez Ifluenz, ils mettent leurs clients bien en avant !

 

Le prochain chapitre de l’aventure Ifluenz

La prometteuse société fait partie de la Fongit, incubateur de start-up dans notre petite « Silicon Valley » locale à Plan-les-Ouates.

Ifluenz a pour futurs objectifs de continuer à se développer en créant de nouveaux emplois et partenariats, terminer leur levée de fonds ainsi que de poursuivre l’amélioration de leur plateforme.

Le but ultime ? Se développer à l’international : Paris, Londres, Nantes, les USA et ensuite le reste du monde !

INfluenceurs : be in or get out !

Dans le mot influenceur, on retrouve le mot « IN » – être à la mode. La tendance des influenceurs n’est pas prête de disparaître, tout comme les Crocs !

Réussir sa campagne publicitaire passe aujourd’hui par la case réseaux sociaux. Identifier la bonne personne capable d’influencer toute une communauté en passant le bon message, voici le challenge des marques face aux marketing digital.

Sources :

https://www.ifluenz.com/fr/

https://www.letemps.ch/economie/2017/05/05/leconomie-influenceurs-parle-aux-jeunes-rever-annonceurs

https://www.pme-web.com/influenceurs-suisse-romande/

http://www.virtua.ch/micro-influence-nouvelle-tendance-marketing-digital/

https://www.macomm-digitale.com/2017/02/21/marketing-dinfluence-ou-comment-organiser-campagne-avec-blogueurs/
http://tribegrowth.com/instagram-influencer-marketing-platforms/

https://www.definitions-marketing.com/definition/marketing-d-influence/

https://www.definitions-marketing.com/definition/e-influencer/

https://www.definitions-marketing.com/definition/influenceur-digital/

https://www.definitions-marketing.com/definition/b2b2c/

https://www.influenth.com/dior-demande-a-influenceurs-quils-feraient-amour/

http://madame.lefigaro.fr/business/les-influenceurs-sont-ils-vraiment-influents-310817-133765

https://siecledigital.fr/2017/09/04/le-marketing-digital-priorite-du-marketing/

https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-reseaux-sociaux/

http://www.huffingtonpost.com/entry/make-money-on-instagram_us_55ad3ad6e4b0caf721b3624c

http://www.lexpress.fr/styles/mode/daniel-wellington-le-succes-par-les-reseaux-sociaux_1787352.html

Crédits photos :

Pixabay / Blog d’Augure / Ifluenz / Picjumbo – Viktor Hanacek / Estelle blog mode / David Daper

Hong-An Gomez Dinh Hong-an Gomez Dinh

Hello ! I'm An, a cheerful Communication Assistant with 4 years of experience in publishing and mobile applications. I love to design documents and take care of all communication aspects within a company including internal / external communication, community management and writing articles / newsletters. I also have expertise in event project coordination ; being able to take care of projects from A to Z is so challenging ! With an organized and creative approach, I like to evolve in a digital and innovative environment within a team that I can daily assist.

Art, fashion, advertising, new technologies, any digital related fields and cats are my main interests. Meow !

Comments

  1. simona

    Influence marketing plateformes en France lire @bernard_jomard pour décrypter les meilleures plateformes et les meilleurs influencers http://bernard-jomard.com/2018/03/23/quest-ce-que-le-marketing-dinfluence-digitale-en-2018/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.