Kalexy et le business coaching, un outil au service de la performance de votre entreprise

Print Friendly, PDF & Email

Kalexy et son fondateur Alexandre Olive ont développé trois métiers pour permettre au chef d’entreprise d’atteindre ses objectifs : le conseil, la formation et le business coaching. La formation et le conseil sont des métiers très connus qui n’ont plus besoin d’être présentés mais qu’en est-il du business coaching ?

 

La première idée pourrait être de le classer dans la grande famille des « coachs » mais ce serait très réducteur et se couper d’un outil utile à la performance des patrons et de leurs entreprises.

Alexandre Olive est un business coach certifié Focal Point et lui-même un entrepreneur. Focal Point est une firme internationale, elle est reconnue pour  être spécialisée dans l’amélioration de la performance des leaders. C’est également la méthode développée par Brian Tracy, un éminent business coach américain, auteur de 45 livres et conférencier très populaire dans le monde des affaires. Le fondateur de Kalexy définit cette méthodologie comme la « Rolls Royce » des pratiques qui garantit des résultats probants et un retour sur investissement significatif. Elle est utilisée avec succès par des milliers de patrons à travers le monde.

kalexy2

Ce n’est pas un métier choisi au hasard, il découle de ses 16 années d’expériences principalement dans le secteur du luxe, de la joaillerie et de l’horlogerie et 6 ans en tant que consultant externe avec comme spécialité le développement commercial international, le branding et les mandats de repositionnement. Mais le business coach, a quoi sert-il? Le business coaching est un outil au service de la performance de l’entreprise tout comme l’est une fiduciaire ou un avocat. Comme un avocat conseille le chef d’entreprise sur des aspects juridiques, le business coach va travailler avec le dirigeant sur ses objectifs, sa vision stratégique et surtout la manière d’y arriver.

Comme l’explique Alexandre, le business coach va permettre au chef d’entreprise «  d’aller plus vite, plus loin et plus fort ». Il va aider le dirigeant à sortir la tête du guidon, à prendre de la hauteur par rapport au quotidien de l’entreprise et à se consacrer davantage à sa casquette d’entrepreneur et moins à celle de technicien et de manager. Manager, technicien et entrepreneur sont les trois postures principales d’un dirigeant d’entreprise. En tant que conseiller de confiance, son rôle est d’aider le dirigeant  à travailler sur l’entreprise et non dans l’entreprise, il pose les bonnes questions, il accompagne, c’est un co-pilote, un regard extérieur. L’analogie la plus facile est celle de l’athlète et de son coach sportif, pour atteindre son objectif. L’athlète aura besoin d’un programme d’entraînement et il sera défini avec son coach qui en sera également le garant. Pour le chef d’entreprise c’est identique, son business coach est celui avec qui il va définir l’objectif, le programme pour l’atteindre et qui sera garant de son bon déroulement.

Mais comment ?

Alexandre Olive se base sur son expérience riche et  vaste mais aussi en utilisant les méthodes  efficaces et pertinentes de Focal Point, il dispose d’une boîte à outils très complète qu’il adapte en fonction des objectifs et des besoins du dirigeant.

La première étape quelle que soit la problématique, est de clarifier la situation dans laquelle est l’entreprise par rapport à son cycle de vie (croissance, stable, déclin) mais aussi par rapport aux objectifs de son dirigeant (transmission de l’entreprise, fidélisation de la clientèle, recherche de la performance….). Une fois que la situation de départ est claire, un processus peut être mis en place pour définir l’objectif et « le plan de vol permettant d’aller plus vite du point A au point B ».  « Définir le plan de vol et s’assurer de son maintien est l’essence même du business coaching » selon Alexandre Olive. Il est également là pour challenger le dirigeant et apporter de la clairvoyance.

La réussite de ce travail ne dépend pas uniquement des méthodes et des compétences du business coach. Une partie essentielle du processus dépend du chef d’entreprise et de son implication. Le leader doit donc être dans une démarche d’évolution et prêt à investir de son temps. Il doit avoir un esprit gagnant. Quand un mandat se termine bien, les phrase telles que : « grâce à toi mon business de porte mieux ! », « Grâce à toi je suis plus clair, plus fort, plus performant!», résonnent aux oreilles d’Alexandre et c’est ce qui le motive le plus dans ce métier.

Pour résumer, le business coach est celui qui va permettre au chef d’entreprise de prendre la hauteur nécessaire pour clarifier sa vision stratégique et la mettre un œuvre. Il est le garant de l’atteinte des objectifs, c’est un accélérateur de performance. Vous souhaitez dynamiser votre activité, prendre un tournant stratégique, transmettre votre entreprise, développer votre entreprise à l’international. Le business coach peut vous aider à atteindre plus rapidement et plus efficacement votre objectif.

Crédit photo : Kalexy

Sources :
http://www.focalpointcoaching.com/
http://kalexy.com/fr/business-coaching/
Interview d’ Alexandre OLIVE business coach et fondateur de Kalexy

Comments

  1. Delphine Luchetta

    Une activité utile à Genève où on aide très peu les entrepreneurs lors de la création de leur projet ou de leur société. L’article ne dit pas par contre qui l’a aidé et conseillé quand lui a démarré son entreprise de coaching…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.