La BEL du CAGI en chiffre et très en forme !

Print Friendly, PDF & Email

La Bourse d’Echanges Linguistiques (BEL) du Centre d’Accueil de la Genève Internationale (CAGI) en chiffre

1996 : Année de création du Centre d’accueil de la Genève internationale.

Le CAGI « en forme »

Le CAGI agit dans le prolongement des valeurs de la Genève internationale : promouvoir la paix, les droits et le bien-être. Toujours dans cette ligne, elle accueille et facilite l’intégration dans la vie genevoise des travailleurs des organisations internationales expatriés. Elle leur fait en premier lieu découvrir les saveurs de notre région, dans un événementiel fort bien orchestré. Les employés et bénévoles y sont professionnels et orientés service.

La BEL du CAGI

Presque toutes les langues sont représentées par ses employés ou leurs familles. Cette manne de langues étrangères s’offre aux Genevois et aux Genevoises particulièrement intéressés par ces échanges win-win : « un échange dans ma langue, pour un échange dans la vôtre ».

Si la personne étrangère est une nouvelle personne arrivée, on pourra lui faire découvrir des lieux intéressants, ce qui incitera également l’échange verbal dans un contexte différent.

Un échange linguistique : Comment cela se passe ?

Deux fois par année (au printemps et en automne), le CAGI offre un apéritif au cours duquel, les locaux et les expatriés se rencontrent dans le très beau cadre de « La Pastorale ». Si le temps est de la partie, le participant bénéficie d’une vue imprenable sur le lac depuis le jardin (bien sûr, il est possible de s’inscrire dans ce processus tout au long de l’année en complétant le formulaire dédié).

A l’entrée, chaque participant est muni d’une étiquette avec les langues qu’il propose et celles qu’il souhaite apprendre. L’ambiance est à la bonne humeur et les employés du CAGI déambulent parmi les participants, facilitant les rencontres en accord avec les souhaits de chacun. C’est le moment de choisir soi-même son ou ses partenaires « de visu ».

Selon la langue que l’on recherche, les personnes portent des signes distinctifs. Sinon, vous pouvez joyeusement vous lancer, au gré du hasard, dans des conversations, sans avoir forcément avec un objectif d’échange.

Si, par contre, aucune personne de la langue recherchée n’était présente ce jour-là, le candidat sera sélectionné selon une liste d’attente, et ce sera alors l’occasion de la surprise au premier rendez-vous…

Il se peut également que les personnes surévaluent le temps qu’elles ont à disposition en dehors de leur travail et que soudain l’échange ne puisse avoir lieu. Ou alors, il se peut que tout se passe si bien que l’échange ait lieu pendant plusieurs années, si par chance la personne est toujours en poste à Genève.

Ce sera ainsi l’occasion d’en savoir davantage sur la culture de nos interlocuteurs, mise à notre portée par cet échantillon de population. En effet, plus on entre dans la langue étudiée, plus on entre dans la culture en question, par le biais des expressions et de la littérature.

  • Plus de 1’300 participants à l’heure actuelle.
  • Plus de 10 demandes par semaine.
  • Plus de 5 à 6 « match » par semaine.

Quel niveau de langue ?

Comme indiqué sur le site du CAGI, il ne s’agit pas d’une école de langue, car l’objectif est de pouvoir « échanger » et de pouvoir tenir une conversation dès le départ. Dès lors, le niveau débutant est banni. Cependant, déterminer sur le formulaire d’accueil son propre niveau dans la langue d’apprentissage, n’est pas un exercice aisé et celui-ci peut ne pas correspondre tout-à-fait à la réalité, surtout si les gens établissent leur estimation non pas sur les connaissances acquises mais sur leur capacité à parler. Cette dernière est souvent inférieure aux connaissances emmagasinées.

Pour la plupart, recevoir un débutant en échange, ne représente pas forcément une difficulté, car il est peut-être moins difficile d’enseigner le B.A. BA d’une langue que de répondre aux questions embarrassantes sur les accords du participe passé avec les auxiliaires « avoir » et « être » à une personne qui ne maîtrise pas encore très bien le masculin et le féminin en français.

Conclusion, il s’agit d’un concept tout simplement extraordinaire et on y apprend beaucoup. Tout cela sans avoir les inconvénients des horaires fixes des cours (avancés) en classe. Être pédagogue facilite grandement la tâche, tout comme recevoir la langue étrangère avec pédagogie rend la chose plus ludique.  Si on ne le savait pas déjà, les étrangers, sont exactement pareils que nous, quelle que soit la culture dans laquelle nous sommes immergés. L’article d’Antoine DAINGUI apporte quelques indications détaillées sur la complexité des différences culturelles et leurs implications dans le comportement humain. On pourra également lire le livre de Noam CHOMSKY “Le langage et la pensée”, paru chez Payot. Ces différences qui s’appliquent à toutes les sphères de la vie se résolvent aisément dans la bienveillance mutuelle.

 

Source : https://www.cagi.ch/fr/reseau-d-accueil.php

Photo crédit : Banner vector created by rawpixel.comwww.freepik.com

Francoise Baroffio

Francoise Baroffio


I am an accomplished assistant with over 30 years of experience in various fields, including finance, for fiduciaries, banks and asset management companies - biotechnology and internal control.

My natural curiosity drives me to learn about the responsibilities and roles of a position in depth, so people can fully rely upon me. At the same time, it also means there is nothing I like more than meeting new people and immersing myself in new cultures, something which has lead me to not only master English, but also to spend over 10 years learning Chinese!

There are three main sides to my character :

- As an altruistic person, I am a team player and client satisfaction is paramount for me.

- I strongly believe that the key to good communication is to listen attentively and to provide clear explanations. This is another strength.

- At the same time, I can see the big picture. If given specific directives, I can foresee the problems which could arise and suggest or bring alternative solutions autonomously and pro-actively to my manager so we can have the best results possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.