Leader vs manager : deux approches, un même but

Print Friendly, PDF & Email

Il faut de tout pour faire un monde de la même manière qu’il est nécessaire de comptabiliser un certain nombre d’employés pour avoir un responsable à la tête d’une équipe !

Maya Angelou, poétesse, disait : « Nous sommes enchantés par la beauté du papillon mais nous admettons rarement les changements qu’il a dû traverser pour y parvenir ».

Partons du principe qu’un chef se définit comme une personne à qui l’entreprise confie des tâches liées à l’ensemble d’un groupe qu’il se doit de coordonner pour atteindre les objectifs fixés. Finalement, cela sous-entend que chacun est à même de décider la manière d’y parvenir.

En superposant ces deux exemples, les principales caractéristiques d’un papillon sont comparables à l’éclosion d’un responsable d’équipe dans son rôle.

 

L’autorité, un torrent d’influence

Le pouvoir exercé avec parcimonie permet au manager d’asseoir sa fonction au travers de son autorité naturelle et ce quel que soit le contexte. Tout compte fait, nous parlons ici de la réduction de barrière hiérarchique qu’apporteront le savoir-être, le savoir-faire et la vision d’un meneur au sein d’un groupe.

En y ajoutant la qualité innée (la cerise sur le gâteau), qui n’est autre que le charisme, le reflet d’un leader naîtra au travers du regard de chacun des collaborateurs.

A contrario, l’absence systématique d’approche situationnelle et le besoin de supériorité constante des managers, adeptes du tout-répressif, intoxiquent considérablement la relation avec leurs subalternes. Il va sans dire qu’un soupçon d’autoritarisme s’empare de ces managers. Certainement obnubilés par les résultats, la monocratie imposée nourrit davantage l’inconscient de ces chefs dont les agissements répressifs ont donc le regrettable contrecoup susmentionné.

En conséquence, ces derniers perdent parfois toute notion de leur fonction voire de leur identité. La situation précitée laisse à penser que certains d’entre eux ignorent que le respect ne se donne pas… En vérité, il se gagne.

leader

 

Les mains dans le cambouis

« Que celui qui veut mouvoir le monde se meuve d’abord lui-même. », raisonnait Socrate. Cette citation conviendrait parfaitement à la représentation d’un leader qui n’hésiterait pas à unir ses forces à celle de son équipe pour leur permettre d’avancer à pas de géant.

leaderDe la même manière qu’un leader aspire à progresser, un collaborateur le souhaiterait également, dans son fort intérieur. Les meilleurs leaders seront en mesure de détecter le potentiel du nouveau leader au sein de leur team et d’œuvrer à son développement.

Tout collaborateur s’attend à ce que son supérieur hiérarchique définisse les règles du jeu, mais par-dessus tout que ce dernier s’implique dans une relation professionnelle équilibrée. Voyez-vous, il est fort appréciable pour votre subordonné d’observer vos gestes attentifs exprimés à son égard au moyen de feedbacks motivants et valorisants. De cette action, il s’ensuivra une facilité d’échange d’information ce qui apportera distinctement une qualité dans votre management. Et devinez quoi ? Vous serez ravis d’appliquer cette méthode, à juste titre, car cela dynamisera l’efficacité de votre équipe.

 

Le leadership, une perspective d’avancement

leaderManagers, soyez tels des baobabs ! Cet arbre aux racines lentes à la croissance qui produit de nombreuses graines grâce à la naissance de leurs fruits !

Ayez de la drive en donnant le ton de la cadence ! Votre accompagnement aidera grandement votre équipe à faire face aux obstacles et difficultés rencontrées. Il y a plusieurs manières et autant de recettes disponibles pour y parvenir. L’essentiel est que votre engagement soit sincère et que votre équipe reste le centre de vos préoccupations.

Faites de votre vision, la photographie de l’instant précis que définira votre leadership. Votre objectif est-il ajusté ? Êtes-vous prêts ? Flashez !

 

Sources :
http://fr.express.live/2015/04/20/voici-les-differences-principales-entre-leadership-et-management-exp-212815/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lepidoptera#Ailes
http://madame.lefigaro.fr/societe/de-lautorite-oui-mais-pas-autoritarisme-150309-14932

Photo credit : John Lester  via Flickr.commohamed_hassan via https://pixabay.com

Mayika-Mylène Bolabo Mayika-Mylène Bolabo

Mon management de proximité, axé notamment sur le bien-être de mes collaborateurs, me permet de fortifier une relation de confiance et de les amener à faire ce qui doit être fait parce qu’ils ont envie de le faire. En sus, ma capacité à soutenir chacun d’entre eux permettra l’accroissement des performances ainsi que l’atteinte des objectifs fixés par l’entreprise.

Ayant un leadership naturel, je suis en mesure de trouver l’équilibre entre les demandes des multiples parties prenantes interne et/ou externe à la société et les besoins de mes collaborateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.