Les matières premières, sous un angle différent – 2. Le tournesol

Print Friendly, PDF & Email

tournesol

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4% du PIB suisse, et même 22% des recettes fiscales pour le canton de Genève ?

Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et de publier une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le tournesol.

Ah, tournesol, lassé du temps, Qui du soleil comptes les pas, Tâchant d’atteindre au doux pays doré Où le trajet du voyageur prend fin. (William Blake)

Le tournesol a toujours été un symbole de soleil, de lumière, de vie, de fertilité, de santé et de sagesse.

Quelques données historiques

Les chercheurs de l’Université de Cincinnati et de l’Université de l’Etat de Floride ont démontré en 2008, que le tournesol était domestiqué au Mexique 4000 ans avant ce qui avait été précédemment estimé.

Les grands navigateurs, au XVIe siècle l’introduisent en Europe, mais davantage comme plante ornementale.

Pierre Le Grand, tsar de Russie du 18e siècle, importa des semences de tournesol en Russie.

Sa culture comme plante oléagineuse se développa au xixe siècle en Russie où, grâce à la sélection, la teneur des graines en huile atteint alors 40 % d’huile. C’est en interdisant la consommation d’aliments riches en huile pendant le carême et la période précédant Noël, que l’Église orthodoxe a, par réaction, développé la culture du tournesol qui était trop méconnue pour être sur la liste interdite.

Au cours de la troisième décennie du XIXe siècle, l’huile de tournesol a été fabriquée en Russie sur une échelle commerciale importante et très lucrative.

En 1716, un brevet pour presser l’huile de tournesol sera enregistré en Angleterre.

Dans les années 1960, la culture du tournesol se développe en Europe occidentale.

Depuis, ses qualités ont été nettement améliorées : ses graines contiennent désormais 55 % d’huile, un taux plus faible en acides gras saturés et une plus forte teneur en vitamine E

 

Le tournesol, source d’inspiration des peintres

Le tournesol a été un sujet d’inspiration pour beaucoup de peintres, tels que Van Gogh

trounesol

« Autoportrait au tournesol », Antoine Van Dyck

D’autres grands artistes peintres s’en sont inspiré pour créer des œuvres immortelles, comme par exemple : 

  • Antoine Van Dyck avec son « Autoportrait au tournesol » réalisé entre 1632 et 1633
  • Gustav Klimt avec son « Jardin aux Tournesols » (1907)
  • Salvador Dali avec « Helianthus Solifer » (1968)
  • Emil Nolde avec « Tournesols »(1930)
  • Egon Schiele avec «Tournesols (1917)

 

Et dans la mythologie ?

On mentionne le tournesol dans la mythologie grecque : Clytie est une nymphe grecque aimée d’Hélios (le Soleil). Un jour, celui-ci tomba éperdument amoureux de Leucothoé, la sœur de Clytie.

Clytie dénonça cette relation à son père Orchamos, qui punit sa fille pour l’avoir déshonorée en l’enterrant vivante. Le dieu du soleil essaie de la secourir, mais en vain.

La mort de Leucothoé ne rapporta à Clytie que le ressentiment d’Hélios dont elle ne regagna pas l’amour,

Désespérée, Clytie s’assit sur les rochers et y demeura durant neuf jours, sans eau ni nourriture, tournée vers le soleil, suivant du regard la course du char de son bien-aimé. Jaunie et brunie par son éclat, elle se changea alors en tournesol.

Mais comment le tournesol est-il récolté ?

Examinons en détail le témoignage d’un agriculteur :

La récolte du Tournesol

 « La plante est bonne à récolter parce qu’elle est desséchée, elle n’a plus de feuille verte. Et quand je regarde l’arrière du capitule, il est d’une couleur brun et va passer au noir.

Nous sommes au stade optimum avec environ 12% d’humidité dans le grain. On va donc récolter les graines qui sont sur l’ensemble du capitule, et tout le reste de la plante va être rejeté sur la parcelle. Cette graine va être enlevée de la plante : c’est la phase battage, égrenage. Et moi je vais laisser la graine dans cet état-là.

Je ne récolte que la graine. Lors de la récolte, il faut éviter de casser les graines. Parce que l’on perd de la valeur nutritive. Et les graines se conservent moins bien. Il faut également obtenir le moins d’impuretés possible. Quand la plante passe dans la moissonneuse, tout est éclaté et la difficulté est de ne garder que les graines. La moissonneuse-batteuse va couper les tiges du tournesol avec les capitules.

Tout est convoyé vers le batteur, qui va égrener le capitule. Ensuite, les graines sont nettoyées par soufflerie pour avoir une récolte propre, prête à être commercialisée. Je vais commercialiser les graines, qui seront ensuite triturées en usine pour en extraire l’huile, et la partie sèche, le tourteau, pour l’alimentation du bétail. »

Et maintenant ?

Pour revenir à notre sujet, le négoce de matières premières, comment s’est comporté le tournesol cette année ?

« Bien que plus tardive qu’à l’accoutumée, la récolte des tournesols s’inscrit sans nul doute comme l’une des plus prolifiques depuis longtemps. Des rendements élevés qui vont de pair avec des cours à de niveaux rarement atteints…

Les récoltes de tournesol touchent à leur fin. Les conditions météorologiques de cet été semblaient favorables à la croissance de la culture et beaucoup de producteurs se voulaient confiants. Même s’il reste encore quelques hectares à battre, les résultats de la campagne semblaient décevant du point de vue de la qualité. »

Dans la même série :

Les matières premières, sous un angle différent – 1. Le chocolat

Sources :

https://www.aurorepaysanne.fr/du-rendement-et-des-prix-une-situation-inedite-en-2021

Photo credit : 

Canva.com

Anthony van Dyck, Public domain, via Wikimedia Commons

Van_Gogh_Sunflowers_Neue_Pinakothek_8672.jpg: User:Bibi Saint-PolWLA_metmuseum_Vincent_van_Gogh_Sunflowers_2.jpg: Wikipedia Loves Art participant “dmadeo”Van_Gogh_-_Drei_Sonnenblumen_in_einer_Vase.jpeg: Mefusbren69derivative work: Baub, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons.

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.