Les musées genevois sont HAPPY !

FavoriteLoadingPlacer dans les favoris

Après Oui, Super, Exquis et Magique, les musées sont Happy de participer à la 5ème Nuit des Musées de Genève, le 20 mai 2017.

La Ville va souffler une quantité de bougies en cette nuit de fête, alors prenez une grande respiration, retenez votre souffle et célébrez cet événement comme il se doit !

 

Les anniversaires marquants

Si la Nuit des musées célèbre sa 5ème édition cette année, 2017 s’avère être une année riche en anniversaires pour un grand nombre d’institutions genevoises.

En effet, la Ville célèbre des anniversaires marquants comme les 500 ans de la Réforme au Musée International de la Réforme (MIR) ou les 200 ans du Jardin botanique, initialement situé au Parc des Bastions. Il y a également les 200 ans du fondateur du Musée Ariana, Gustave Revilliod, et les 100 ans du Mur des Réformateurs avec l’exposition « Faire le Mur » à la Maison Tavel. Enfin, ce sera les 50 ans du Museum, les 40 ans du Musée Barbier-Mueller et les 10 ans de la présence du Centre de Photographie au BAC (Bâtiment d’Art Contemporain) dans le quartier des Bains.

En plus de ces sept musées, la manifestation réunit vingt-quatre autres institutions, toutes enchantées de se rallier à la thématique.

« Cette thématique est à appréhender dans son acception la plus large : anniversaire, célébration, commémoration, souvenir et temps fort, » précise Matylda Levet, cheffe de projet de la manifestation.

Cela correspond à 240 activités toutes aussi passionnantes les unes que les autres.

 

Petite sélection des activités

Pour une soirée bucolique, rendez-vous au Jardin botanique. L’institution met les petits plats dans les grands pour fêter son bicentenaire. Pour l’occasion, un programme musical, historique, scientifique et botanique pour s’amuser tout en découvrant le monde mystérieux des fleurs, graines et autres curiosités végétales. Partez à la découverte du Jardin des senteurs et du toucher et de l’histoire d’Augustin-Pyramus de Candolle en passant par le maquillage botanique.

Si le sujet de la naissance vous intrigue, la Fondation Martin Bodmer et le Musée d’Ethnographie de Genève puisent dans leurs archives pour vous dénicher quelques trésors en lien avec le thème. Le premier propose de se plonger dans ses collections pour nous raconter les histoires merveilleuses des naissances de grands personnages littéraires. Le second présente une célébration des différentes étapes de la vie dans une démarche ethnographique, puisque telle est sa vocation.

Pour des activités originales et créatives, optez pour le non-anniversaire du Musée d’Art et d’Histoire avec une soirée autour d’Alice au Pays des Merveilles. Comme lors des Afterworks, Speed dating et happenings seront au rendez-vous. Entrez ensuite au MuZoo (la collection du Théâtre du Loup) qui plonge sa collection bestiaire dans le noir afin de la faire visiter à son public à la lumière de bougies d’anniversaire. Et participez enfin au lâcher de ballons « pour la paix » au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Si les expériences scientifiques vous fascinent, ne loupez pas les deux pôles scientifiques de l’Université de Genève, dont la présence à l’événement est une des grandes nouveautés de l’édition 2017.

Le premier est le Campus Biotech qui dédie son programme aux émotions et à leurs effets sur le comportement humain. Un voyage à l’intérieur du cerveau humain pour se découvrir soi-même à travers des expériences variées : bouchées émotionnelles, gestion du stress, réalité virtuelle…

Le deuxième est le Scienscope qui vous propose d’observer et d’expérimenter. Observez votre ADN ou celui d’éléments constitutifs d’un gâteau d’anniversaire, ou expérimentez la face créative du monde moléculaire au labo Chimiscope.

 

Composez votre programme

Tous les musées jouent le jeu en se ralliant à la thématique et en offrant une programmation d’une grande qualité scientifique et créative.

Le choix ne manque pas ! « Ce qui est bien pendant la Nuit des Musées, c’est qu’il y a des activités pour tous et pour tous les goûts », se réjouit Matylda Levet. « Nous avons justement pris la décision de ne pas proposer d’itinéraires pour laisser la liberté à chacun de composer son programme. »

À chacun donc de composer sa soirée à l’aide du programme ou de laisser place à la spontanéité et à l’envie du moment. Grâce aux « billets-objets » portés autour du cou (des pompons colorés pour cette édition), les participants sont facilement repérables. Cela intensifie les rencontres, favorise les échanges et le partage des bons plans.

« Ceux qui ont envie d’une ambiance parisienne avec une forte fréquentation iront plus facilement au MAH, au MEG ou au Museum. Ceux qui veulent une ambiance plus confidentielle, plus inédite iront de préférence dans une plus petite institution comme le musée Voltaire. À chacun de trouver de quoi satisfaire sa curiosité ! », commente Matylda Levet.

Quand la Nuit des Musées soufflera ses cinq bougies, son vœu sera celui de faire découvrir les musées au plus grand nombre de personnes. Alors exaucez son vœu !

Happy Nuit des Musées à tous !

 

Informations pratiques

Programme complet en PDF

Le plan des navettes pour se déplacer d’un musée à un autre PDF

Entrée CHF 10.- avec le « billet pompon », gratuit pour les moins de 18 ans. Entrée gratuite au Jardin Botanique tout le weekend.

Début de la manifestation entre 17h et 18h et fermeture entre 23h et 2h.

 

Après la Nuit des musées, place à la Journée internationale des musées le 21 mai ! L’entrée est en libre accès dans tous les musées qui ouvrent selon leurs horaires habituels.

 

Source: https://www.ville-ge.ch/culture/nuitdesmusees/

Crédit photo: Affiche de la Nuit des Musées; graphisme Trivial Mass; photo Chris Ozer / Knot & Bow

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Anne-Valérie De Cannière About Anne-Valérie De Cannière

Historienne de l’art, avec un double master de l’Ecole du Louvre, j’ai cinq années d’expérience dans le domaine du marché de l’art et la gestion de collection. J’ai collaboré avec des maisons de ventes aux enchères comme Sotheby’s et Artcurial et travaillé pour une des plus grandes collections d’art contemporain chinois.
Spécialisée dans les activités de régie des œuvres d’art des XIXᵉ et XXᵉ siècles, j’aime être en contact direct avec elles et m’assurer de leur conservation.
Aujourd’hui, mon intérêt se porte sur les moyens de transmettre l’histoire des œuvres d’art aux publics, car je suis convaincue que la gestion d’une collection doit aussi avoir pour objectif de créer des ponts et d’instaurer des échanges avec les publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *