Télétravail: défis, enjeux et perspectives

Print Friendly, PDF & Email

Télétravail et inégalités

Parmi les risques inhérents au télétravail, ceux relatifs au risque d’accroissement des inégalités sur le marché du travail représentent le plus fort potentiel de nuisances économiques et sociales.

Depuis plusieurs décennies maintenant, les économistes s’accordent à dire que l’accroissement des inégalités sociales et de revenus constituent un élément néfaste à l’économie. Mais quels sont les potentiels d’accroissement des inégalités que cette récente vague de télétravail a pu creuser ?

Accroissement des inégalités

Il y a premièrement un effet de taille. Plus l’entreprise est grande et plus son potentiel d’adaptation technologique et managérial au télétravail est fort.

Ensuite, il y a les niveaux de qualification. En effet, le télétravail est majoritairement proposé aux employés qui bénéficient déjà d’un niveau de formation élevé. Le risque. lorsque l’on ne peut pas travailler par projet ou par objectifs, est de ne pas pouvoir bénéficier des avantages du télétravail.

De plus, dans l’hypothèse où le travail à domicile se généraliserait, surviendrait le risque de considérer ce type de travail comme une ressource externe à l’entreprise. Par conséquent, proposer des contrats de mandataires précaires, avec des couvertures sociales réduites et à la charge de l’employé, signifierait que l’employé ne serait plus consideré comme un collaborateur de l’entreprise, mais comme un mandataire externe.

Par conséquent, la généralisation du télétravail pourrait accroitre des inégalités préexistantes entre les cols blancs et les cols bleus. D’une part, des travailleurs à forte valeur ajoutée pour lesquels des adaptations et des aménagements seront proposés. D’autre part, ceux qui déjà plus défavorisés que la moyenne, ne verront pas d’investissements destinés à une adaptation aux nouveaux risques collectifs. Pour ces derniers, la présence sur le lieu de travail sera toujours requise.

Pour l’employé

Cette question des inégalités engendrées par le télétravail nous amène à la question des avantages et inconvénients que ce mode de travail implique.

Nous pouvons tout d’abord citer des avantages tels que la réduction des coûts de transport et l’accroissement du temps disponible pour les employés. Egalement, une plus grande autonomie dans la gestion de son temps, ou encore un changement dans la temporalité entre le travail et le non-travail.

Toutefois, des études récentes indiquent que les réductions de coûts liés aux transports ne seraient pas aussi conséquentes que cela, puisqu’il y aurait d’autre part, un accroissement du nombre de transports liés aux loisirs.

La flexibilité est un facteur primordial qui procure, en outre, une plus grande autonomie dans la gestion de nos activités. Elle permet aux travailleurs de réduire leurs stress et de trouver un meilleur équilibre entre le temps de travail et l’ensemble des autres tâches de la vie domestique.

Pour l’entreprise

Du côté des entreprises, c’est surtout une réduction des coûts liés aux locaux et au nombre de personnes investies dans des tâches d’encadrement et de contrôle direct des employés.

Cependant, ce mode de travail engendre aussi un certain nombre de défis. Un des enjeux majeurs est la capacité d’adaptation managériale des entreprises, à cette nouvelle donne du marché du travail. En effet, le télétravail n’est pas paré de toutes les vertus et n’est pas adapté à tous les secteurs d’activités (loin s’en faut).

Certaines études montrent que nos besoins de repères et de contacts sociaux sont très importants. Ces lieux spécifiques, où nous pouvons nous rencontrer, nous permettent de créer et entretenir le sentiment d’appartenance à un groupe, à des valeurs communes ou à une profession donnée. La satisfaction de ceux-ci est indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise.

Bien sûr, le télétravail ne deviendra probablement pas la nouvelle règle. Même si son utilisation croîtra encore, elle ne constituera pas le nouveau critère à l’aune duquel le marché du travail devra se restructurer. Mais il est probable que ce nouveau mode de travail constituera un défi pour beaucoup d’entreprises.

Télétravail: défis, enjeux et perspectives

Ce défi se relèvera non seulement grâce à l’adaptation des pratiques managériales, mais aussi par la capacité à identifier et à mettre en œuvre de nouveaux moyens pour créer du lien social entre les employés, une identité commune et des moyens de se retrouver dans un sentiment d’appartenance commun.

télétravail avantages et inégalités

Si l’adaptation des techniques managériales à ce nouveau mode de travail semble constituer un enjeu futur important pour la pérennisation du télétravail, les nouvelles valeurs sur lesquelles les managers devront s’appuyer ne le sont pas moins.

En effet, passer d’une culture du contrôle du personnel sur la place de travail à une culture basée sur la confiance, n’est pas une mince affaire ! Cela implique la responsabilisation des salariés, ainsi qu’un management fondé sur la transversalité et prête à tourner le dos aux idées préconçues.

Cette transition est si importante, qu’elle tend à redéfinir même le rôle des responsables RH et de leurs attributions. En effet, au cœur de ces changements, c’est bien les valeurs et les fonctions classiques de l’encadrement du personnel qui sont en cause.

Une nouvelle analyse de “soi”

Pour les employés, c’est un catalyseur, un accélérateur qui interroge sur le mode vie que nous souhaitons vraiment avoir. Quelle est la valeur que nous accordons au travail comparativement aux autres activités de notre existence? C’est une nouvelle analyse du « soi » qui nous confronte aux vraies questions telles que : Suis-je bien dans mon travail ? Dans la bonne organisation ? Quelle est vraiment la quantité de temps et d’énergie que je souhaite consacrer à mon travail ? etc.

Pour les entreprises, c’est une période très instructive qui engendre des interrogations cruciales et délimite peut-être une accélération des pratiques vers une transition des « business models» basé sur des nouvelles formes de collaboration, de communication et de partage des responsabilités entre employeurs et employés.

Le management de demain?

Insidieusement, la problématique du télétravail soulève la difficile question de l’adaptation des types d’organisations professionnelles existantes, aux nouveaux besoins de l’homme actuel confronté aux défis d’aujourd’hui.

Elle soulève la question de l’adéquation entre les méthodes de gestion, pour la plupart héritées du 19e et 20e siècle, et la satisfaction des nouveaux besoins et exigences issus des derniers développements technologiques, économiques et sociaux de nos sociétés occidentales.

C’est un profond changement sociétal qui s’annonce, et cette question ne pourra pas être simplement résolue par des adaptations de formats collaboratifs ou des ajustements technologiques. Elle nécessite le développement et la mise œuvre de nouvelles formes de management basées sur des valeurs plus égalitaires et responsabilisantes, plus empathiques et bienveillantes pour les travailleurs.

 

Sources:

Les pme séduites par le télétravail, mais sous conditions, par Marion KindermansCoralie DonasNicole Buyse.

Le coronavirus est-il en train de révolutionner les pratiques professionnelles?, par Cédric Garoffé.

Déconfinement : cette entreprise réfléchit à la poursuite du télétravail, par Joan Bizien.

Crédit Image: WallpaperflowerTumisu from Pixabay, Needpix, Fuelrefuel

Pierre Maftei Pierre Maftei

Capacités rédactionnelles et d’analyses quantitatives.
Curiosité intellectuelle, autonomie, flexibilité et aptitudes pour le travail en équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.