« Tight gaz » sous le Léman

Print Friendly, PDF & Email

La société Petrosvibri aurait découvert des quantités significatives de gaz serré, « tight gaz » en anglais, sous le lac Léman. Cette poche se situerait à 3,5 kilomètres sous terre, à peu près en face du château de Chillon.

Outre le fait que l’exploitation de ces réserves pourrait se révéler relativement onéreuse, la méthode d’extraction pose elle aussi un certain nombre de questions puisqu’il s’agit d’hydrofracturation. Méthode communément utilisée pour l’extraction du gaz de schiste consistant à injecter dans la roche de l’eau à haute pression mélangée à des produits chimiques.

Selon Petrosvibri, l’exploitation d’un tel réservoir permettrait toutefois de sécuriser l’approvisionnement énergétique du pays et de diversifier les sources d’approvisionnement.

Plus d’info : ici

Hydrofracturation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.