Twitter : 1 million d’utilisateurs par mois en moins au premier trimestre

Print Friendly, PDF & Email

twitterPertes d’abonnés, comptes bloqués, failles sécuritaires, chute en bourse, Facebook et Twitter sont-ils dans la tourmente ?

Après le premier réseau social planétaire, Facebook (130 milliards de perte, une chute de 24%), Twitter dévisse en bourse à Wall Street. Le titre du réseau social a chuté de 20% en juillet dernier, sa plus forte perte depuis quatre ans. Au deuxième trimestre 2018, le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a baissé d’un million, à 335 millions, selon des chiffres difficilement vérifiables publiés par le site microblog. Un recul sanctionné par les investisseurs.

Le PDG de la firme au petit oiseau bleu, Jack Dorsey, a attribué ce repli du nombre d’utilisateurs, en partie, à l’entrée en vigueur en mai de la directive européenne sur la protection des données (GDPR) pour mieux encadrer l’utilisation des données personnelles. Cette dégringolade relative est due, selon lui, au refus de Twitter d’assumer les frais des SMS pour les utilisateurs qui accèdent ainsi au réseau. Le coût des SMS génère ainsi une baisse du nombre d’utilisateurs, qui ne veulent pas mettre la main à la poche pour le service.

 

Fermeture et grande lessive

Selon Twitter toujours, la suppression en deux mois, de 70 millions de comptes, suspectés de propager des fake news, n’a pas eu d’influence dans l’évolution du nombre d’utilisateurs répertoriés mensuellement, car il s’agissait essentiellement de comptes inactifs. A en croire le Washington Post, suite aux premières suppressions mi-juillet, Donald Trump a perdu 100 000 abonnés, Barack Obama 400 000.

Le début de l’an est aussi le temps des bonnes résolutions. Le réseau social s’est engagé à se délester des personnes qui tentent d’utiliser le site « à des fins de propagande ». Fin juin, la plateforme a annoncé qu’elle demanderait les adresses électroniques ou les numéros de téléphone des utilisateurs pour confirmer les nouveaux comptes, et ainsi tenter de faire barrage aux activités malveillantes sur Twitter.

Or, de nombreux utilisateurs ont partagé, fin juillet, leur incompréhension face à l’obligation d’effectuer une double confirmation (numéro de smartphone et réinitialisation du mot de passe). Twitter a donc décidé de contacter les comptes sur lesquels sont repérés des « changements soudains ».  S’ils ne répondent pas aux demandes, les comptes, jugés comme inactifs, sont fermés.

Pour mémoire, Facebook, lui, a connu en 2018 des mises en cause pour désinformation et gestion défaillante des données personnelles des utilisateurs. Au printemps, le scandale Cambridge Analytica aurait touché 87 millions d’utilisateurs, dont 2,7 résidant dans l’Union Européenne, victimes d’une récupération de données sans leur consentement. Le réseau souffre aussi d’une migration toujours croissante des plus jeunes vers la plateforme de partages de photos Instagram.

 

Sources :

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-07-27/twitter-projects-users-to-decline-profit-short-of-estimates

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301640794284-twitter-signale-une-faille-de-securite-2173776.php

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/la-faille-informatique-chez-twitter-n-est-pas-un-bug-mais-une-erreur-presque-une-faute-juge-un-expert-en-cyber-securite_2736407.html

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/twitter-perd-des-utilisateurs-et-chute-en-bourse_2028135.html

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/au-coeur-de-plusieurs-scandales-facebook-chute-en-bourse_2027803.html

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/compte-bloque-perte-d-abonnes-panique-sur-twitter_2028623.html

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/twitter-ne-comptabilisera-plus-les-followers-douteux_2024945.html

https://www.tdg.ch/economie/Le-nombre-d-utilisateurs-de-Twitter-baisse/story/14170661

https://www.statista.com/statistics/282087/number-of-monthly-active-twitter-users/

https://digiday.com/media/facebook-spars-critics-twitter-goes-humility-social-media/

http://www.lesoir.be/150181/article/2018-04-09/facebook-comprendre-le-scandale-cambridge-analytica

http://www.liberation.fr/planete/2018/05/03/scandale-des-donnees-cambridge-analytica-ferme-boutique_1647406

 

Photo credit: recombiner Pandora via photopin (license)

Bertrand Tappolet

Bertrand Tappolet


Professionnel de la communication et des relations publiques, je maîtrise la gestion de projets, du concept à l’évaluation et la promotion, en me servant des stratégies et outils les plus pertinents. Journaliste, je suis créateur de liens et sais mettre en valeur personnes, institutions et réalisations.

As a professional in communications and public relations, I am adept at promoting cultural activities, productions and events using the most appropriate tools. I create links between clients and target audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.