Rencontre avec Bernard Piguet, fondateur de l’Hôtel des Ventes

Print Friendly, PDF & Email

Bernard Piguet

Nous avons eu le plaisir d’interviewer le fondateur de l’Hôtel des Ventes, Bernard Piguet qui nous a fait visiter la maison et a aimablement répondu à nos questions.

 

Bernard Piguet

Bernard Piguet a fait des études d’économie à la Haute École de Commerce (HEC) à Lausanne, et une formation en histoire de l’art au Sotheby’s Institute à Londres. Après six ans chez Sotheby’s en tant qu’administrateur du département de haute joaillerie et en tant que responsable des ventes à Genève, il reprend l’Hôtel des Ventes et le baptise de son nom. « Quand j’ai repris l’affaire, il y a 14 ans, il ne restait que deux personnes à demeure, un ordinateur et un catalogue obsolète. » nous raconte-t-il. « Après beaucoup d’efforts, on a réussi à se bâtir un réseau grâce à notre travail et à notre honnêteté professionnelle. » poursuit-il.

 

Un Hôtel des Ventes, qu’est-ce que c’est ?

C’est un organisme privé, qui aide les propriétaires lambdas désireux de vendre, à travers l’expertise (avec l’aide de spécialistes), la tarification (en se référant au marché actuel) et la vente d’objets (grâce à la mise en valeur de lots). Dans ce métier, la vente est toujours définitive. La maison de vente aide aussi les acheteurs en leur fournissant un travail irréprochable, autant dans l’expertise que dans l’achat d’un lot.

L’Hôtel des Ventes Piguet s’occupe aussi des successions. Il renseigne les familles sur les démarches à suivre, et organise le cas échéant, la vente successorale.

Lorsqu’une personne qui souhaite vendre un objet fait appel à l’Hôtel des Ventes, il arrive que celui-ci doive refuser le lot. Dans ce cas, il faut ménager la personne au maximum, tout en lui expliquant gentiment pourquoi ce lot n’est pas aussi précieux qu’il pensait. Il explique que cela arrive souvent, et que c’est parfois très délicat.

 

Comment l’Hôtel des Ventes Piguet se rémunère-t-il ?

L’entreprise n’achète aucun lot mis en vente. Elle prend une commission sur le résultat de la vente finale. Selon Bernard Piguet, c’est se mettre au même niveau que l’acheteur, que de procéder de cette façon. Cela évite tous conflits d’intérêt. La mise en valeur d’un lot est donc un point très important pour l’Hôtel des Ventes Piguet, car c’est comme ça qu’il se rémunère.

 

Piguet Leader sur le marché

« Premièrement, il y a beaucoup moins d’antiquaires qu’il y a quelques années ; ensuite, le comportement indélicat de certains confrères a jeté l’opprobre sur la profession. », nous relate-t-il. Il poursuit en expliquant que la réputation d’un antiquaire est son fer de lance ! S’il n’a pas un bon rapport de confiance avec sa clientèle, son travail ne peut s’effectuer correctement.

L’équipe de l’Hôtel des Ventes est restreinte, donc plus efficace. Bernard Piguet travaille avec une trentaine de collaborateurs, et une quinzaine de spécialistes à demeure.

 

Comment s’organise une vente aux enchères

Cela ne s’organise pas comme une vente en boutique. Ce type de vente exige une organisation et coordination très précise. On ne propose pas 80 lots à l’heure par hasard. Une erreur est très mal tolérée ! « L’achat d’un lot est émotionnel ; savoir que vous êtes passé à côté d’une vente à cause d’une erreur, est tout simplement inacceptable ! » déclare-t-il.

 

Une invitation à la découverte

Vous avez la possibilité de visiter actuellement une exposition sur l’argenterie et l’art de la table. La vente s’est déjà déroulée, et la remise des lots s’effectuera entre le 27 et le 30 septembre entre 11h et 17h.

« J’invite les lecteurs de Geneva Business News à venir découvrir notre Hôtel des Ventes à Genève, ou à découvrir le programme sur le site internet de l’entreprise », nous dit-il.

Ainsi s’achève notre entretien avec Bernard Piguet, qui fut bien aimable de répondre à toutes nos questions, au vu de la frénésie qui règne dans ces locaux, l’heure d’ouverture des ventes se rapprochant.

Nous invitons, riche, pauvre ou juste curieux à venir jeter un œil à cet Hôtel des Ventes, vous y serez agréablement accueillis et guidés par des spécialistes passionnés et attentifs.

Niati Mavungu

Niati Mavungu


J’ai été bercée dès ma plus tendre enfance, dans l’univers de la mode et de la beauté. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours créé, de nouvelles idées, de nouveaux objets, de nouveaux vêtements, de nouveaux concepts.
Indépendante, curieuse, créative, experte en histoire de la mode et de ses tendances, fashionista accomplie, je suis une professionnelle du stylisme.
Mon parcours m’a offert la chance de pouvoir exercer en tant que styliste et conseillère en image et relooking, à New-York, pendant plus d’une décennie, pour de grandes enseignes et des clients prestigieux.
Aujourd’hui, reconvertie en journaliste spécialisée, passionnée très active au sein d’un réseau de professionnels aguerris, je partage et relate aux travers d’articles, d’émissions et de vlog, les évènements, les tendances, l’actualité et les coulisses de la mode.
Je vous invite à ce voyage extraordinaire et merveilleux qui compose mon univers.
« Il n’y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. »
(Coco Chanel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.