Best for Geneva : Etes-vous prêts à relever le défi ?

Print Friendly, PDF & Email

 

Quand l’entreprise se met au service des générations futures

La soirée d’ouverture du programme Best for Geneva s’est déroulée le 12 mars à la Fédération des Entreprises Romandes (FER) en présence du Conseiller d’Etat Pierre Maudet. Ouvert aux inscriptions depuis janvier 2018, le programme vise à mobiliser l’ensemble des acteurs de l’économie genevoise qui s’engagent pour un avenir durable.

A travers un réseau de 30 partenaires de l’écosystème genevois, le programme fournit un accompagnement pour stimuler et renforcer la capacité des entreprises à améliorer leur impact sociétal.

Le rôle de l’entreprise évolue. La vision de la performance aussi. Et la transition vers une économie inclusive et prospère est enclenchée. C’est pourquoi ce programme représente une opportunité historique et inédite d’accélérer un changement de la pratique entrepreneuriale.

«Nous envisageons un futur dans lequel les entreprises voudront être non seulement les meilleures à Genève, mais aussi les meilleures pour Genève», a expliqué Jonathan Normand, initiateur de Best for Geneva et Directeur Exécutif de BLab Suisse.

Durant la soirée, plusieurs entrepreneurs – toutes générations confondues – sont venus présenter leur approche et modèle d’affaires innovants.

Graines entrepreneurs

C’est Casper, jeune graine d’entrepreneur, 10 ans, qui a ouvert la session. Son projet : des solutions, une application pour un pré-diagnostic facile et des jeux d’entraînement pour des enfants dyslexiques et dysorthographies.

 

Suivi de :

  • Sofia de Meyer, fondatrice des Jus Opaline en 2013
    En 6 ans, son offre de jus de fruits naturels est devenu une entreprise qui a réussi tout en respectant ses valeurs : circuits courts, respect du rythme de la nature et intelligence collective. Elle emploie 9 personnes et a plus de 2000 points de vente.
  • Thomas Büchi, fondateur de Charpentes Concept en 1991
    Pionnier dans l’utilisation du bois pour la construction de bâtiments éco-bio aux formes inédites, ses projets phares sont le Palais de l’Equilibre (Expo Universelle 2002) et le Refuge du Goûter dans le massif Mont-Blanc (2013). Ceux-ci informent actuellement des constructions de logements dans un milieu urbain, tels que des bâtiments à énergie positive ainsi qu’une tour de douze étages à Meyrin énergétiquement autonome (Minergie A).
  • Christophe Barman, fondateur de Loyco (« the loyalty company ») en 2013 Prônant une profitabilité transparente et équitable et un modèle d’organisation participatif, Loyco semble avoir réussi à combiner viabilité économique avec un engagement sociétal et écologique fort : En 2018, l’entreprise compte 85 collaborateurs, un chiffre d’affaire de 12 mio CHF et quatre bureaux en Suisse.

 

Best for Geneva est une forme de prolongement de l’action politique menée par le canton, a souligné Pierre Maudet lors de son intervention. Depuis 2015 et pour la première fois de son histoire, le canton s’est en effet doté d’une stratégie économique qui vise une croissance prospère et durable.

La responsabilité sociale et environnementale (RSE) comme levier de compétitivité et d’innovation jouera un rôle important dans la mise en œuvre de cette vision de l’économie.

Best for Geneva en tant qu’initiative qui vise à renforcer les aptitudes, changer les attitudes et mobiliser l’action des acteurs du bassin économique genevois a donc le potentiel d’accélérer ce changement.

Ce programme ambitieux et unique rendu possible grâce au soutien conjoint de l’État de Genève et d’une trentaine de partenaires, se déroule sur 12 mois et est ouvert aux entreprises genevoises de toutes tailles et de tous secteurs. L’inscription et la participation aux ateliers et événements est gratuite.

Inscription et calendrier complet des ateliers via le site web bestforgeneva.ch

Co-auteure: Maria-Isabel Haroon-Perez

Sources:
https://bestforgeneva.ch/
https://www.loyco.ch/
https://www.ge.ch/document/strategie-economique-cantonale-2030-tome-1

Crédit photo: Maria-Isabel Haroon-Perez
Crédit photo P. Maudet: B Lab Suisse

Anne-Leonore Boffi

Anne-Leonore Boffi


Mobiliser et obtenir l’engagement des entreprises envers un développement durable a été ma mission pendant 10 ans au niveau international au sein du WBCSD (World Business Council for Sustainable Development) en tant que chargée de projets. Désireuse de poursuivre cette mission au niveau local et dotée d’une capacité à analyser et vulgariser des enjeux complexes, je contribue à faire connaître au grand public comment le canton de Genève met en œuvre sa vision d’un développement économique qui conjugue prospérité, respect de l'environnement et cohésion sociale à l’horizon 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.